Anthony Réveillère y croit encore

Invaincu en Ligue 1 depuis le début de l'année 2010 (4 victoires, 1 match nul), l'Olympique lyonnais accueille Nice, samedi. Anthony Réveillère, arrière latéral de l'OL, est persuadé que la victoire face au Real a fait énormément de bien aux Gones.

Lyon Capitale : Le match face au Real a-t-il été un déclic ?

Anthony Réveillère : C’est un match référence. Une telle victoire donne forcément confiance. D’autant que dans la foulée, nous sommes allés gagner à Sochaux. Dans le Doubs, nous avons produit du jeu tout en étant agressifs. Nous avons été efficaces. Il va falloir confirmer face à Nice.

Certains supporters ont le sentiment que vous choisissez vos matches…

Non, on ne choisit pas. On a eu une période très difficile en novembre-décembre 2009. Tous les clubs connaissent des difficultés. Depuis le mois de janvier, on est reparti de la meilleure des façons avec l’envie de faire une grosse deuxième partie de championnat. On aimerait produire tous les week-ends la même prestation que face au Real. Mais on sait aussi que la Ligue des Champions est une compétition à part. Regardez pour les supporters, c’est la même chose. Le public est bien plus chaud qu’en championnat.

Vous n’avez encaissé qu’un seul but en six rencontres. Comment l’expliquez-vous ?

Nous avons eu une prise de conscience collective. Nous travaillons énormément sur le plan tactique avec l’aide de la vidéo. Il faut défendre et attaquer ensemble. Que ce soit face au Real ou à Sochaux, nous avons récupéré les ballons tous ensemble, en bloc.

Est-ce que cette bonne période fait renaître de nouvelles ambitions ?

Nous avons les mêmes ambitions qu’au début de saison. Depuis que je suis à l’OL, j’ai déjà connu la même situation avec Monaco qui avait beaucoup de points d’avance. J’ai également connu l’inverse. On était largement devant, et on avait failli se faire rattraper. Bref, on sait que la saison est longue. Lyon reste dans la course au titre. On y croit.

Le calendrier de l’OL semble très compliqué pour la fin de saison…

Pas forcément. Il s’agit de matchs face à des concurrents directs. L’objectif, c’est de prendre les trois points. Le titre se jouera lors de ces journées.

Ce samedi, Nice se déplace à Gerland….

On a une revanche à prendre par rapport au match aller (défaite 4 buts à 1). Les Niçois avaient réussi un match plein. Samedi, il faudra être prêt à répondre présent. Ce qui est certain, c’est que nous ne prenons pas cette rencontre à la légère. A Nice, il y a d’anciens Lyonnais comme Loïc Rémy qui est un attaquant puissant, qui se procure de nombreuses occasions. Tout le monde le connaît ici, on sait de quoi il est capable. Ceci dit, ce n’est pas le seul joueur niçois à surveiller.

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut