L’OL accroché par le Club Africain

Equipe première mi-temps : Vercoutre, Gassama, Cris, Bodmer, Cissokho, Toulalan, Källström, Ederson, Bastos, Delgado, Gomis.

Equipe deuxième mi-temps* : Vercoutre, Réveillère, Seguin, Boumsong, Kolodziejczak Gonalons, Pjanic, Grenier, Tafer, Belfodil, Lisandro.

A notre arrivée à Tunis, on nous avait prévenu : les supporters du Club Africain sont parmi les plus « chauds » du pays. Les Clubistes ont été fidèles à leur réputation en acclamant sans cesse leurs protégés. Une ambiance exceptionnelle dans un stade du 7 Novembre de Radès qui avait quasiment fait le plein. De leur côté, les joueurs de l’OL ont pu compter sur les encouragements d’une poignée de supporters dont un jeune algérien qui a fait le trajet depuis Annaba. Fan inconditionnel des Gones, il a suivi, durant toute la semaine, tous les entraînements des Lyonnais. Seule ombre au tableau, il n’a pas pu rencontrer Jean-Michel Aulas, absent de ce stage tunisien, qu’il considère comme son « héros ».

Forcément galvanisés pour cette rencontre amicale qui s’inscrivait dans le cadre des festivités marquant le 90ème anniversaire du club, les Tunisiens rentrent très vite dans le match, mais Lyon résiste. Trois minutes à peine après le coup d’envoi, le Club Africain obtient un penalty suite à une faute commise par Mathieu Bodmer. Le ballon passe à côté des cages de Vercoutre. Il ne se passera pas grand-chose jusqu’à la 28ème minute de jeu. Bafé Gomis, qui selon Claude Puel doit faire preuve de plus de constance, ouvre la marque, d’une belle frappe enroulée (0-1).

Deuxième mi-temps, deuxième équipe*. Rémy Vercoutre est le seul rescapé des quarante-cinq premières minutes. Une occasion rêvée pour les jeunes comme Seguin, Grenier, Belfodil ou encore Tafer de s’illustrer. La jeune garde lyonnaise répond présente, à l’image de Nicolas Seguin qui est à deux doigts de doubler la mise pour l’OL. Encore plus bruyants que lors de la première mi-temps, les supporters du Club Africain, incitent les « rouges et blancs » à revenir au score. Dans les arrêts de jeu, les Tunisiens égalisent dans une certaine confusion (1-1). Deux joueurs locaux étaient hors-jeu au départ de l’action... Comme le dira Claude Puel à l’issue de la rencontre : « L’OL aurait pu mettre un peu plus de profondeur dans son jeu, mais dans l’ensemble, les Lyonnais ont fait un match sérieux. »

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut