David Kimelfeld © Tim Douet_084
©Tim Douet

Vénissieux : le PS du Rhône appelle au rassemblement

Le secrétaire fédéral du Parti socialiste du Rhône, David Kimelfeld, appelle au rassemblement à Vénissieux, devant la possibilité de voir l’UMP ou le Front national remporter les prochaines élections.

Dans un communiqué, le premier secrétaire du Parti socialiste du Rhône, David Kimelfeld, appelle "toutes celles et ceux qui ne veulent pas la victoire de la droite, ou de l’extrême droite, à créer les conditions du rassemblement" à Vénissieux. Après l'annulation par la justice de l'élection municipale dans la troisième ville du Rhône, le Parti socialiste estime en effet "réel" le "risque de voir l’UMP ou le Front national remporter les prochaines élections à Vénissieux".

L'union des listes communiste et socialiste, qui n'avait pas eu lieu lors des dernières élections municipales, y compris au second tour, apparaît comme incontournable désormais. Pour autant, ce rassemblement ne semble pas vraiment gagné.

“Agressif, misogyne, tricheur”

Le 17 octobre dernier, la maire communiste de Vénissieux, Michèle Picard, a violemment attaqué Lotfi Ben Khelifa, tête de liste socialiste en mars, le qualifiant notamment d'"agressif, misogyne et tricheur", sur le plateau de Droit de citer sur TLM. Celui-ci affirme aujourd'hui privilégier "un esprit d'apaisement" afin que "des querelles de personnes ne prennent pas le pas sur les intérêts des Vénissians". Lors de l'émission, il a dénoncé l'attitude de Michèle Picard, rappelant que l'échec d'une entente électorale avec les socialistes vénissians lui incomberait. La maire de Vénissieux, malgré sa sortie, a toutefois évoqué "l'impérieuse nécessité de conclure un accord avec le PS".

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut