Tract en arabe du candidat de la gauche à Pierre-Bénite
Capture d’écran Lyon Capitale

Un tract traduit en arabe sème la polémique à Pierre-Bénite

Le candidat de la gauche à Pierre-Bénite a diffusé un tract en arabe invitant à un meeting politique. Depuis, la campagne dans cette banlieue sud de Lyon se polarise sur ce document. (Mis à jour à 13h48)

Un tract de la liste de gauche (PS, PC, PG) diffusé en arabe lance une polémique qui confirme les crispations profondes sur ces questions. Certains y voient du cosmopolitisme quand d'autres hurlent au communautarisme.

Daniel Deleaz, qui souhaite succéder à Mireille Domenach-Diana (PCF), la maire sortante de Pierre-bénite, a diffusé un tract recto-verso et français-arabe dans lequel il invitait les citoyens de Pierre-Bénite à un meeting politique dimanche dernier. Ce tract ne développait pas de projets ou d'idées de programmes. Jérôme Moroge, le candidat UMP, dénonce "l'encouragement au communautarisme à des fins électoralistes". Daniel Deleaz défend au contraire "une égalité de traitement de citoyens qui sont tous français". Visant le candidat de la droite, il regrette "le comportement de certains qui déforment certaines actions".

A la question, et si c'était à refaire ? M. Deleaz hésite, répond sans doute non : "quand je vois la manière qu'ont certains d'instrumentaliser ces questions. Le contexte n'est pas favorable".

Jérôme Moroge pense à ces Français issus de l'immigration qui sont renvoyés vers leur origine de "Français pas comme les autres. Ils ne se rendent pas compte de l'impact causé par ce tract qui crée une fracture très forte. C'est l'inverse de l'égalité puisque ce tract a été mis dans les boîtes aux lettres dont les noms avaient des consonances maghrébines. On crée des différences au contraire" affirme-t-il.

La polémique a du mal à retomber à Pierre-Bénite. Elle illustre les difficultés de parler sans hystérie de ces problématiques. Voilà trente ans que ça dure dans une équation insoluble : tout le monde s'accorde sur l'échec relatif de l'intégration républicaine. Mais elle continue de former tout à la fois la norme et un dogme à respecter.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut