Call Of Terror II
© Call of Terror

Un nouveau concert de métal néonazi dans la région de Lyon

Ce samedi 3 février, un concert de NSBM (National Socialist Black Metal) est prévu en région Auvergne-Rhône-Alpes. Cinq groupes de cette mouvance métal aux textes antisémites et aux références nazies ont été programmés par les organisateurs. Le lieu reste tenu secret.

Au moins 300 personnes sont attendues dans un lieu tenu secret pour assister à un concert de NSBM (National Socialist Black Metal). Cette mouvance du métal underground, fasciné par les vikings et leur mythologie, se réclame souvent du nazisme dans ses textes et en reprend ses codes. Pour sa deuxième édition, le Call of Terror a prévu cinq groupes de cette branche du métal. L’un d’eux, Naer Mataron, a pour batteur un député grec d’Aube Dorée, parti d’extrême droite. Un autre groupe, Noktural Mortum, référence internationale de cette scène métal, est un soutien inconditionnel de l’extrême droite nationaliste ukrainienne qui affiche des symboles nazis. Selon Rue89, cet événement serait organisé par la section locale de Blood and Honor, bien connue dans les milieux néonazis lyonnais et qui était déjà derrière la précédente édition.

400 personnes en 2017

Cette première édition, en 2017, avait réuni environ 400 personnes à Saint-Genix-sur-Guiers, en Savoie. La salle de cette commune avait été réservée pour une soirée de motards. Le maire avait eu la surprise de découvrir le véritable but de cette réservation le soir même. Pourtant, la préfecture avait tenté de prendre les devants en diffusant une note aux mairies du Rhône et de l’Isère, pour une soirée qui s’était finalement passée en Savoie…

La préfecture de la Région se dit “très attentive à la situation” tout en signalant que ce sont les préfectures départementales qui sont responsables de ce genre de sujet. Une source proche du dossier a confié à Lyon Capitale que la soirée se déroulerait sûrement dans le département de l'Isère. C'est donc la préfecture du département grenoblois qui est en charge de garder un œil sur cette manifestation. “Nous avons prévu le dispositif habituel. Les forces de la Savoie s’étaient déplacées l’année dernière parce qu’il y avait eu beaucoup plus de monde que prévu. Ils changent tout le temps le motif de leur réservation : un anniversaire, une réunion etc. C'est difficile de savoir précisément où la soirée aura lieu. Les forces de l’ordre sont habitués à ce genre d’événement, ils pourront réagir en circonstance”, expliquait, sereine, la préfecture de l’Isère.

Le lieu précis de la soirée reste encore inconnu ce vendredi. Très prudents, les organisateurs ne dévoilent pas la commune du concert sur la page Facebook de l’événement. C’est seulement après que les places aient été achetées que ceux qui veulent se rendre au concert sont informés du lieu exact de la soirée.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut