Thierry Braillard
© Tim Douet

Tout comprendre sur la polémique du logement parisien de Braillard

Lundi soir, le JT de France 2 a diffusé un reportage sur Thierry Braillard, le secrétaire d’État aux sports. L’Œil du 20h, l’équipe de décryptage du journal de David Pujadas, s’interrogeait sur la présence de l’élu lyonnais dans un logement propriété des hôpitaux de Paris. Éléments de réponse.

Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports

© Tim Douet
Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports

La semaine dernière, le JT de France 2 se penchait sur des logements propriétés des hôpitaux de Paris occupé par des personnes sans lien avec le monde médical. Un reportage qui a fait promptement réagir le Gouvernement. Un amendement a ainsi été adopté en procédure accélérée pour faciliter la résiliation des baux des personnes qui ne travaillent pas pour l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris).

Lundi soir, France 2 a trouvé le nom de Thierry Braillard, secrétaire d'État aux sports, sur la liste des locataires des AP-HP et s'est interrogé sur la présence du conseiller municipal lyonnais dans un logement propriété des hôpitaux parisiens, avec des intentions un brin polémistes.

“Ridicule”

Manuel Valls et Thierry Braillard à Lyon en juin 2013 © Tim Douet

© Tim Douet
Manuel Valls et Thierry Braillard à Lyon, en juin 2013.

"C'est une tempête dans un verre d'eau", explique-t-on au secrétariat d'État aux sports, où l'on ne veut pas donner corps à la polémique soulevée par le JT de France 2. Thierry Braillard a seulement réagi sur Twitter lundi soir : "Je vous confirme que les ministres ont un logement de fonction à Paris. C'était pas la peine de faire peur à la gardienne ! Ridicule."

Le secrétariat d'État aux sports nous a confirmé ce mardi que le logement de fonction mis à disposition de l'élu lyonnais faisait bien l'objet d'une convention entre l'État et l'AP-HP. Le ministère des Sports relève du pôle social du gouvernement, d'où le recours aux logements de l'AP-HP dans le cas de Thierry Braillard.

D'après nos informations, le 3 pièces de 88 m2 qu'occupe le conseiller municipal de Lyon aurait précédemment été habité par d'anciens membres du gouvernement qui relevaient eux aussi du pôle social du gouvernement.

L'entourage de Thierry Braillard nous a aussi fait savoir que le loyer (autour de 2 000 euros) s'inscrivait dans le prix du marché et qu'aucun travaux n'avait été engagé lors de son installation. Seul ce logement lui aurait été proposé lors de sa nomination au gouvernement.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut