St Fons

La première des socialistes du Rhône fait 39 % face au maire sortant qui lui fait 45 %. Mais ses réserves de voix sont limitées.

Maire actuel : Michel Denis (divers droite - Synergie)
Candidats en lice : Michel Denis (parti radical app. UMP), Christiane Demontès (PS), Serge Perrin (Les Verts). Toutes les listes officielles en cliquant ici
lien
Tendance : peut basculer à gauche
Analyse : Le bastion socialiste de Franck Sérusclat avait fini par tomber à droite en 2001. 7 ans plus tard, reconquérir Saint-Fons est l'un des objectif prioritaire du PS dans le département, qui envoie sa première fédérale Christiane Demontès, sénatrice et valeur toujours montante de la gauche lyonnaise. "Je suis venue à la demande de mes camarades socialistes ; ils pensaient qu'il fallait une personnalité politique venant de l'extérieur pour rassembler après la défaite de 2001 qui a engendré tant de rancunes et de divisions" explique Christiane Demontès, qui a quitté Saint-Priest pour Saint-Fons depuis plus de deux ans.
Les derniers résultats électoraux plaident pour elle : Saint-Fons reste ancrée à gauche. En face, le maire sortant Michel Denis (Parti radical) entretient des rapports tendus avec l'UMP. Alors qu'il arborait l'étiquette UMP lors des dernières législatives, il a refusé l'investiture UMP pour les municipales "parce qu'on retrouve toutes les tendances sur notre liste et qu'on n'a pas besoin d'une étiquette pour gérer une ville" dit-il. Il critique ouvertement l'attitude du député UMP Philippe Cochet qui souhaite rallier les brebis égarées du groupe Synergie (des maires divers droite qui siègent dans l'exécutif de l'actuel président socialiste du Grand Lyon, dont Michel Denis fait partie) dans le giron UMP. "Cette attitude est facteur de divisions" estime Michel Denis. Philippe Cochet dénonce, de son côté, un " double langage" et estime que les candidats ont un devoir de clarté vis-à-vis de leurs électeurs, celui de dire dans quel groupe ils siègeront au Grand Lyon.
A la tête d'une liste citoyenne de droite, renouvelée à 50 %, Michel Denis brigue donc un second mandat pour "finir la reconstruction de notre commune", avec notamment "trois crèches, une école de musique et une maison des sports".
Ses trois autres priorités : "favoriser l'emploi en redéployant la vallée de la chimie et en réinvestissant les friches industrielles, encourager la réussite scolaire et professionnelle des jeunes et désenclaver Saint-Fons par une liaison RER et le tramway à l'horizon 2010". Face à lui, il dénonce "une parachutée qui a en plus le handicap du cumul" : Christiane Demontès. "Sénatrice, élue à la Région et secrétaire fédérale du PS, va-t-elle s'occuper de Saint-Fons uniquement le dimanche après-midi ?" demande le maire sortant, patron d'une entreprise.
Après avoir abandonné sa vice-présidence à la Région, Christiane Demontès devrait quitter ses responsabilités au PS départemental pour se consacrer à Saint-Fons où elle souhaite mettre principalement l'accent sur une véritable politique sociale. Mais Christiane Demontès n'a pas réalisé l'union de la gauche à Saint-Fons. S'il ne devrait pas y avoir de liste FN ni de liste Modem, il y aura en revanche une liste "écolo-citoyenne" baptisée "Saint-Fons Respect" et dirigée par un élu Vert. Serge Perrin a quitté le groupe PS pour raisons "éthiques", au moment de l'affaire Léo Lagrange : "ils n'ont pas été fichus de me dire que, dans le cas où cela était avéré, c'était condamnable" raconte-t-il. Pour cette campagne, il était prêt à faire liste commune avec le PS de Demontès mais il n'a pas supporté qu' "elle se promène en terrain conquis, sans aucune autocritique sur les raisons de l'échec de 2001". Perrin lance donc une liste autonome mais n'exclut pas faire alliance avec le PS au 2nd tour. Conseiller municipal sortant, il dresse un bilan mitigé du mandat de Michel Denis : "il a été à l'écoute sur les questions de développement durable et quelques principes d'écologie, mais il a gravement porté atteinte aux libertés individuelles, par des contrôles systématiques de la jeunesse considérée a priori comme délinquante" expose-t-il.
Sur la question des transports, cruciale à Saint-Fons, il renvoie dos à dos Michel Denis et les socialistes qui assurent la présidence du Sytral, car selon lui, aucun n'a amélioré les dessertes entre Saint-Fons et le reste de l'agglomération, et notamment le centre de Lyon qui reste à plus d'une heure de Saint-Fons.
Résultats des élections précédentes :
Présidentielle 2007
Sarkozy (UMP) 40 %
Royal (PS) 60 %
Législatives 2007
M. Michel DENIS (UMP) 46,17 %
M. André GERIN (ELU) (PC) 53,83 %
Régionales 2004
M. Bruno GOLLNISCH (FN) 18,88 %
M. J.Jack QUEYRANNE (PS) 59,34 %
Mme A.Marie COMPARINI (MoDEM) 21,77 %
Municipales 2001
1er tour
M. DENIS (Le Renouveau, Divers droite) 49,74 %
Ch. PRADA (LO) 8,82 %
Y. MONGENOT (Continuons ensemble, PS-Verts-PC) 42,03 %
2e tour
M. DENIS (Divers droite) 54,86 %
Y. MONGENOT (Gauche plurielle) 45,14 %
Agenda politique :
Présentation de la liste "Saint-Fons Respect" (écolo-citoyenne) et inauguration du local de campagne samedi 16 février à 11h30, 52 avenue Jean-Jaurès à Saint Fons.
Réunion publique de la liste "Saint-Fons Respect" jeudi 28 février à 20h, salle SPOT, 9 rue Pierre Dupont à Saint-Fons, en présence de Béatrice VESSILLER, Vice-présidente du Grand Lyon et administratrice SYTRAL et Etienne TÊTE, Conseiller régional et adjoint à la ville de Lyon.
Réunion publique sur le thème 'une politique municipale pour la jeunesse' animée par la candidate PS Christiane Demontès, jeudi 14 février à 18h au caveau jazz, place des palabres.
Blogs :
http://saint-fonsrespect.fr (Les Verts)
http://www.stfonsaucoeur.fr (PS)

A lire également :

Christiane Demontès : quitte ou double ?

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut