Ségolène Royal promet "de faire le ménage"

Ségolène Royal tenait meeting ce lundi à Villeurbanne. Commentant les révélations de Robert Bourgui sur le financement des campagnes de Jean-Marie Le Pen et Jacques Chirac, elle affirme qu'elle sera "la garante de la morale politique. On est là pour servir et non pour se servir."

"Je lui offrirai bien une montre"... Parole de militant, quelque peu agacé par le retard de Ségolène Royal. Annoncée à 19h, la candidate aux primaires citoyennes du PS arrivera 45 min plus tard, obligeant ainsi Jean-Jack Queyranne, président du Conseil Régional à chauffer une salle impatiente au centre culturel et de la vie associative à Villeurbanne. Dès son arrivée, la présidente de la Région Poitou-Charentes est finalement accueillie par les ovations d'usage "Ségolène présidente" ! On en attendait pas moins d'une salle de 800 personnes environ, acquise à sa cause.

Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, soutien de François Hollande, reçoit dignement son hôte mais en ne manque pas de préciser la venue des autres candidats de la primaire en terre lyonnaise. Ségolène Royal laisse alors échapper le seul pique de la soirée à ses adversaires socialistes, "mais c'est moi la première"  ! Entourée de sa porte-parole, la Lyonnaise Najat Vallaud -Belkacem, elle attaque aussitôt par un discours décrivant son programme. L'ancienne candidate du PS pour la présidentielle de 2007 se porte garante de la "morale au plus haut niveau de l'Etat" et rappelle ses thèmes favoris de campagne : la croissance verte, le soutien au PME, l'éducation, la sécurité...

La dernière ligne droite est lancée

Ses attaques, elle les réserve à la droite et à l'actuel chef de l'Etat sans pour autant prononcer son nom. Surfant sur l'actualité du jour, les révélations de Robert Bourgi sur des détournements de fonds -"une nouvelle humiliation sur la scène internationale"- elle rappelle sans relâche l'affaire Bettencourt, de Karachi, du Médiator tout en promettant l'inéligibilité à vie d'un politique condamné à une peine d'emprisonnement.

Elle promet de "faire le ménage", "et tant qu'à faire, il vaut mieux que ce soit une femme" qui le fasse. Ségolène Royal assure l'essentiel, ne manquant pas de dédicacer son livre en affichant un sourire de circonstance. La dernière ligne droite est lancée : les débats télévisés vont se succéder. Les sondages la placent toujours en troisième position derrière Hollande et Aubry. Ah oui c'est vrai, ils ne sont pas fiables, selon le camp Royal...

10 commentaires
  1. rbella24 - 13 septembre 2011

    Il faut respecter à la fois la parité et la représentation de la diversité. Si ces critères ne sont pas respectés, on ne vote pas PS. Villeurbanne et Lyon se des Communes voisines; on ne peut donc pas parler de parachutage.

  2. GRD - 13 septembre 2011

    un moment de bravitudeVoila le parler vrai ségolénais ! C'est du Bécassine pur jus : 'Ne comptez pas sur moi pour parler de ce qui ne va pas !' Ségolène Royal, En visite de campagne en Corse le 15 juillet 2006 un moment de decontraction avant l'apérohttp://forums.france2.fr/france2/On-n-est-pas-couche/quelques-segolene-royal-sujet_9011_1.htm

  3. Gérard Eloi - 13 septembre 2011

    '...garante de la morale au plus haut niveau de l'Etat...''... croissance verte, le soutien au PME, l'éducation, la sécurité...'Il faut être maso pour ne pas examiner attentivement ces propositions de grande qualité.Tu voulais parler de quoi exactement, GRD, aant ton apéro ?

  4. Yvan, de Lyon - 13 septembre 2011

    L'histoire, des sondages effectués avant une échéance, n'à jamais démontré une quelconque vérité. Le must dans ce domaine, c’est Balladur…En revanche, les estimations de votes publiés à 20h00 lors d'un scrutin, sont fiables. Il ne s'agit donc pas, d'une vision partisane des « ségolènistes ».Sur le fond:'...la garante de la morale politique. On est là pour servir et non pour se servir.'Je bois vos paroles Madame Royal, et croise les doigts pour que cela arrive un jour ! Sauf que, je m'étouffe lorsque je visualise l’ampleur de la tâche ! Y compris dans vos rangs malheureusement.Pêle-mêle : Les cumuls de mandats...Un siège pharaonique surdimensionné en argent public et sous-dimensionné aux besoins ! Des subventions, qui interpellent tant par leurs montants, que par les « obscurs critères' d'attribution, etc. '...morale au plus haut niveau de l'État...'A tous les niveaux ! Pourquoi se limiter, alors qu'aux niveaux inférieurs de l'État, comme dans des collectivités territoriales, où la « magouille » existe aussi !

  5. Yvan, de Lyon - 13 septembre 2011

    Se pose aussi la question, de savoir par qui et comment seront effectués des contrôles, pour garantir cette morale ?!Sauf à mettre à la Justice Monsieur Montebourg, avec des gens comme le Juge Gilbert Thiel, pour faire le ménage en grand, je crains que vos propos restent au stade de l’intention. Imaginez, l’impact d’une telle démarche sur le Parlement, les partis et autres organisations, existant avec des financements « discutable », pour rester soft…Sans compter les avantages et passe-droits ! L’actualité illustre mon propos, malheureusement.J'espère Madame Royal, que vous êtes consciente de l'impact de vos déclarations.Impact sur vos électeurs potentiels, mais aussi sur le « système démocratique » de notre société. Impact qui pourrait se retourner contre vous, si avant même d'être à l'Elysée, puis lorsque vous y serez, vous ne faites pas le ménage comme vous vous êtes engagée à le faire !Comme dirait l’autre, « les promesses n’engagent que ceux qui veulent y croire ». Je peux me tromper, mais je ne pense pas que vous êtes de ces politiques baratineurs.

  6. Vas-y Yvan - 13 septembre 2011

    @Yvan: excellente analyse

  7. Gérard Eloi - 13 septembre 2011

    @ Yvan,'Morale au plus haut niveau...' : tu as raison, il ne faut pas donner un coup de balai qu'à ce plus haut niveau. Mais on peut comprendre : ' Morale jusqu'au plus haut niveau...', car dans le 'Contrat avec la Nation', il est question de 'morale publique' (en général) au point 9.'Consciente de l'impact...' Je ne peux évidemment pas répondre à sa place ! Mais, comme toi, je crois en la sincérité des engagements de Ségolène, qui n'est pas de ces 'politiques baratineurs'. Et cet engagement mérite d'être doublement applaudi, car il était déjà présent en 2007 avec 'rénovation des institutions', 'un euro dépensé sera un euro utile', et ' non cumul de mandats'. C'est sans doute ce souci de propreté qui a fait que certains 'socialistes' ont saboté sciemment sa campagne 2007. Pourtant, elle persiste et signe. Bravo ! ...et pourvu que ça marche cette fois-ci : il est grand temps, s'il n'est déjà trop tard...

  8. rbella24 - 14 septembre 2011

    Jean-Noel Guérini est un ami personnel de Gérard Collomb; ça doit l'énerver que Royal parle de faire le ménage. Si Royal promet de faire le ménage, elle le fera! Nous avons besoin de personnalités politiques nouvelles qui nous font croire à nouveau en la bonne conduite des affaires de l'Etat ,donc de tous!

  9. GRD - 14 septembre 2011

    Madame Royal une nouvelle tête politique ? elle a autant de casseroles que tous les autres .

  10. GRD - 14 septembre 2011

    Najat Vallaud -Belkacem cette bravitude va être parachutée où pour les législatives ? pourtant elle est élue du canton de Montchat pourquoi elle lorgne sur Bron, Villeurbanne bravo mr Bret et mme Crozon de l'avoir dégagé elle est comme les autres malgré sa jeunesse pas de risque lamentable .

  11. Gérard Eloi - 14 septembre 2011

    GRD, législatives et cantonales ne sont pas les mêmes élections. Canton et circonscription dont des éléments différents. Qu'on ne cumulera plus quand Ségolène Royal sera au pouvoir. En attendant, question tactique, il faut surtout se positionner pour devancer l'adversaire aux législatives, après avoir gagné les présidentielles. Une question tactique, tu vois ce que c'est, malgré ton obtutitude ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut