"Sarkozy, un homme porteur d'une grande violence"

Au cours d'un entretien accordé la semaine dernière, Azouz Begag s'en est pris au Président, coupable selon lui de "transformer la République en une période pré-révolutionnaire c'est-à-dire monarchique". Appelant à une réaction des quartiers populaires, il a attaqué Brice Hortefeux et Fadela Amara.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut