Jean-Francois Debat © Robin Favier
© Tim Douet

Région : les élus PS dénoncent une “purge” au sein des services

Dans un communiqué, les élus PS et apparentés ont dénoncé “la purge politique qu’est en train d’effectuer Laurent Wauquiez au sein des services de la région”.

À chaque alternance, la valse inévitable des collaborateurs bat son plein dans les services des différentes collectivités. Au conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, suite à la nouvelle organisation des services, les élus PS dénoncent "une purge" : "Laurent Wauquiez, par l’intermédiaire de son directeur général des services Guillaume Boudy, a communiqué vendredi 22 juillet la nouvelle organisation des services de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec les noms des futurs directeurs et directrices des services. Outre la question de la temporalité inappropriée de cette annonce – les directeurs apprécieront d’être tenus informés de leur reconduction ou leur non-reconduction au milieu de l’été ! – cette réorganisation marque surtout une purge politique scandaleuse."

“Politisation des services” selon l’opposition

S'ils concèdent qu'avec la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes le nombre de directeurs doive baisser, "de même qu’il était logique qu’à l’arrivée du nouvel exécutif les postes de directeur général des services et de directeurs généraux adjoints soient réattribués puisqu’il s’agit d’emplois fonctionnels, c’est-à-dire des postes dépendant directement de l’exécutif en place", les élus PS et apparentés ne comprennent pas pourquoi il faut changer "les postes de directeurs de services qui sont pour la plupart occupés par des fonctionnaires, recrutés par la voie des concours et non du politique".

"Dans cette pseudo-réorganisation qui s’apparente en réalité à une politisation des services, sur 25 directeurs, 10 viennent de l’extérieur", regrettent-ils. Ce recrutement externe marquerait selon eux "une défiance insupportable à l’égard des services de la région".

"Laurent Wauquiez n’en est pas à une contradiction près. Lui qui prétend vouloir faire des économies de fonctionnement choisit donc de recruter des agents de l’extérieur alors même que la Région [comprendre ici “le conseil régional”, NdlR] compte les compétences nécessaires en son sein", poursuivent les élus PS, avant de conclure ainsi : "Dans cette période où les services de la Région se retrouvent ainsi fragilisés, les élus Socialistes, Démocrates, Ecologistes et Apparentés renouvellent leur soutien et toute leur confiance aux directeurs et directrices de services et à l’ensemble des agents de la Région."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut