Stephane Guilland © tim douet

Réaménagement du C3 : “on se moque du monde”, selon les Républicains

Les élus LR ont dénoncé dans un communiqué le réaménagement du cours Lafayette, non prévu dans la concertation initial. 

Comme nous l'écrivions mercredi, d'ici début mars, le tronçon entre le cours Lafayette et les quais du Général Sarrail et Victor Augagneur sera en double site propre, c'est à dire réservé exclusivement aux bus et vélos. “Cet aménagement ne figurait absolument pas dans le dossier de l’enquête publique de 2015 qui concernait bien l’aménagement à partir du pont Lafayette puisque le dossier d’enquête publique s’intitulait : ligne C3 en double site propre entre le pont Lafayette et le pôle multimodal Laurent Bonnevay”, déplorent les élus Les Républicains. “En 2015, nous avions dénoncé l’absurdité du projet de ligne C3 en site propre au regard des besoins réels et la façon dont était conduit ce projet. Une fois de plus la réalité nous donne raison. Non seulement le coût du projet a grimpé de plus de 24 % entre décembre 2014 (54 M€ HT) et décembre 2017 (67 M€ HT), mais David Kimelfeld, Gérard Collomb et Fouziya Bouzerda s’asseyent une fois de plus sur la concertation et le premier échelon de proximité que sont les élus d’arrondissement’, ajoutent-ils.

Ces derniers ont aussi regretté l'annonce tardive des élus du 6e arrondissement, “prévenus jeudi” seulement selon eux. “C’est vrai que ce n’est pas comme si nous vivions une crise majeure de notre société où le fossé entre les élus et les citoyens n’allait s’accentuant… Décidément, le nouveau monde ressemble tellement furieusement à l’ancien monde ! Il est grand temps que cela change en tournant la page de ceux qui sont aux manettes depuis 18 ans”, ironisent les élus LR en conclusion.

Lyon  : le début du cours Lafayette bientôt réservé aux bus et vélos

à lire également
© Jibé
Ce mois-ci, nouvel épisode de “Gégé ne fait confiance à personne”. Finalement, l’effondrement que les “collapsonautes” nous promettent fera peut-être un heureux... En attendant, Manu gère le bureau des plaintes – La vie politique en trois strips, à retrouver tous les mois dans Lyon Capitale.
1 commentaire
  1. JANUS - 12 février 2019

    Et dire qu'&avant 1956, il existait un ligne de tramway qui traversait le pont jusqu'à Cordeliers !
    On brule ce que l'on a adoré et on adore ce que l'on a brulé !

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut