PERRUT, LA DYNASTIE

Succédant à son père, député quatre fois d'affilée, il se défend de toute "dynastie". "Il y avait douze candidats cette année, les électeurs étaient libres". Lui qui se dit appartenir à "l'aile sociale et humaniste de la droite", veut surtout s'opposer, au niveau local, à l'entrée de Villefranche et du Beaujolais dans le Grand Lyon.

à lire également
Le conseil de la métropole a adopté ce jeudi un texte accordant des pouvoirs accrus au président de la collectivité en matière de marchés publics. Si la majorité explique vouloir être réactive dans le cadre de la crise sanitaire, l'opposition critique la durée de ces pouvoirs exceptionnels.
Faire défiler vers le haut