Najat Belkacem a Decine © Tim Douet 139

Najat Vallaud-Belkacem fait la leçon à Laurent Wauquiez

Dans une tribune publiée mercredi dans Le Monde, la ministre de l’Éducation nationale accuse plusieurs de ses prédécesseurs d’avoir participé à la polémique selon laquelle la réforme de l’orthographe serait liée à celle du collège.

Dans son texte publié sur Le Monde, Najat Vaullaud-Belkacem reproche explicitement à Luc Chatel, François Bayrou, François Fillon et Laurent Wauquiez leur rôle dans la polémique de la réforme de l'orthographe “qui n'existe pas”, selon la ministre. Des cibles choisies en raison de leurs anciennes fonctions de ministre de l'Éducation nationale, pour trois d'entre eux, et d'ancien ministre de l'Enseignement supérieur pour Laurent Wauquiez.

“Auriez-vous peur d’en débattre ?”

Le nouveau président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes est notamment taclé dans la tribune intitulée “La réforme de l'orthographe n'existe pas”. La ministre lyonnaise évoque en effet une récente proposition de Laurent Wauquiez : “Il n’est plus question d’accents circonflexes et de tirets, mais [...] d’argent public gaspillé dans quelques portiques de sécurité imprudemment promis en campagne électorale.

Pour conclure, la ministre ouvre la voie à une réplique de ses détracteurs : “Auriez-vous peur d’en débattre ? Alors, parlons de nos réformes, parlons des vôtres, et d’un vrai projet d’avenir pour l’école de la République. J’y suis prête.

2 commentaires
  1. juanphilip69 - 3 mars 2016

    Il est vrai qu'il devient très urgent d'adapter l'éducation de nos enfants aux nouvelles dispositions du futur code du travail remanié actuellement....Il faudrait même devoir envisager sérieusement de glisser du bromure dans les plats de la cantine des établissements d'enseignement public, afin de créer un climat plus serein et propice à l'assimilation tranquille des nouvelles directives prochainement en vigueur....

  2. Robes Pierre - 5 mars 2016

    que cette dame se pose la véritable question , pour quelles raisons PS et associés ont perdus la région , perdront bientôt la présidentielle.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut