Jean-François Carenco © tim douet_0067
©Tim Douet

Métropole : le préfet dénonce la petite vision des syndicats

Pendant que Gérard Collomb et Michel Mercier franchissaient une nouvelle étape vers la création de la métropole, Jean-François Carenco, le préfet de région, a tenu à les féliciter, mais aussi à adresser un message choc aux syndicats qui manifestaient au Grand Lyon au même moment.

Jean-François Carenco, le préfet de région, s'est invité jeudi lors de la conférence de presse de Michel Mercier et Gérard Collomb présentant le bond en avant financier dans la construction de la métropole de Lyon. Il en a profité pour saluer le travail de ces deux élus afin d'ôter une couche du millefeuille administratif, et louer leur capacité d'innovation.

Proportionnellement à ce coup de chapeau, Jean-François Carenco a assené un tacle aux syndicats qui manifestaient le même jour devant le Grand Lyon. Ceux-ci voulaient exprimer leurs inquiétudes quant à la création de la métropole pour les salariés des deux collectivités. "À tous ceux qui veulent garder leurs avantages du XIXe en euro constant, je leur dis qu'il faut vivre avec son temps", a ainsi tonné le préfet. Pas sûr qu'il ait ainsi fait beaucoup pour désamorcer le conflit social qui couve au Grand Lyon.

2 commentaires
  1. Robes Pierre - ven 7 Nov 14 à 15 h 11

    vivre avec son temps, est-ce vivre comme un nobliau de 1800,doté d'une charge très généreusement rémunérée, la voie obligée bien sur issu de l'ENA, n'ayant connu que les chemins de l'administration.

  2. Abolition_de_la_monnaie - ven 7 Nov 14 à 15 h 26

    C'est drôle ce préfet qui fait de la politique. . Je me trompe où normalement un fonctionnaire de l'Etat n'a pas à prendre position comme il le fait ? Qui a voté pour lui ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut