Richard Brumm © Tim
© Tim Douet

Métropole de Lyon : la dette toxique a coûté 135 millions en 2016

Dans la présentation du compte administratif 2016, Richard Brumm a présenté un premier rapport sur l’opération de désensibilisation de la dette toxique dont la métropole a hérité.

En 2016, l'opération de désensibilisation de la dette toxique a coûté plus que n'importe quel investissement. La présentation du compte administratif 2016, ce jeudi 20 juillet, en conseil métropolitain a été l'occasion d'aborder la question de la désensibilisation de la dette toxique dont a hérité la métropole. Quelque 135 millions d’euros ont été consacrés à ce pôle de dépense. Ce qui n’a pas manqué de suscité l’ire lyrique du communiste Pierre-Alain Millet. "135 millions, c’est plus que toute autre dépense, plus que les dépenses pour la solidarité, pour l’habitat ou pour la mobilité", s’est-il ému. "Bien sûr qu’il n’y a pas de quoi se réjouir d’avoir dépensé 135 millions, a reconnu Richard Brumm, mais à un moment quelqu’un a signé ces contrats et il fallait les honorer."

Évoquant une stratégie du moindre mal, le vice-président aux finances explique : "Il fallait les négocier, nous l’avons fait le mieux possible. Certains emprunts seraient aujourd’hui à 21 %, sur 2016 nous avons déjà économisé 26 millions d’euros." Richard Brumm s’est félicité de la capacité d’autofinancement de la métropole. "Nous avons amélioré la capacité de désendettement, qui est désormais de quatre ans et trois mois", s’est réjouie la nouvelle députée En Marche Anne Brugnera, pour le groupe socialiste. Quant à David Kimelfeld, le nouveau président de la métropole, il a appelé "à minimiser le recours à l’emprunt pour ne pas endetter de manière importante les nouvelles générations".

4 commentaires
  1. grandlyonnaise - ven 21 Juil 17 à 8 h 02

    C'est donc près de 10 euros par personne (femmes et enfants y compris) de chaque habitant de la métropole qui est demandé arbitrairement pour réparer les erreurs des élus, qui continuent à vivre dans leur royaume sans être inquiétés, et continuent de se servir avant de se préoccuper réellement de leurs concitoyensCes gens là, parce qu'ils ont recueilli un vote (obtenu sur des mensonges) se croient investis de tous les pouvoirs tels des rois ...Et il faudrait en plus qu'on leur voue de la reconnaissance illimitée et qu'on continue à leur faire confiance ? Pour certains, ce sont des gens irresponsables qui continuent encore et encore à vouloir du pouvoir .... dont ils font excès (le musée, le stade, + tout ce que l'on ne connait pas et qu'ils gardent dans les placards etc... )

  2. Bernard - ven 21 Juil 17 à 18 h 05

    Il me semble que c'est 100 (cent) euros par habitant, pas 10

  3. grandlyonnaise - ven 21 Juil 17 à 19 h 23

    oui c'est bien cela, 100 euros par habitant de la métropole de LYON et ça n'émeut personne, soit 500 euros pour une famille avec 3 enfants, et comme beaucoup ne paient pas d'impots locaux, ça fait donc bien plus pour ceux qui ont le malheur de payer pour les autres

  4. inesP - mer 2 Août 17 à 16 h 40

    Rien ne se perd tout se transforme, une dette toxique pour l'emprunteur est un excellente opération pour le préteur... je dis ca je dis rien...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut