Edouard Philippe et Gérard Collomb à Lyon © Tim Douet

Macron accepte la démission de Collomb, Philippe va faire l’intérim

L’Élysée a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi avoir accepté la démission de Gérard Collomb, qui sera remplacé provisoirement par Édouard Philippe. Le Premier ministre assurera l’intérim au ministère de l’Intérieur.

Le président de la République a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi avoir accepté la démission de Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur. Il faut dire que ce dernier a tout fait depuis lundi pour forcer la main du président de la République. Emmanuel Macron a d'abord refusé la démission de Gérard Collomb, mais l'ancien (et futur) maire de Lyon s'est montré déterminé à quitter le gouvernement, en expliquant mardi que sa “démission était toujours valable”.

Pris de court, le président de la République a demandé au Premier ministre Édouard Philippe d'assurer l'intérim à l'Intérieur en attendant la nomination du successeur de Gérard Collomb. Interviewé par Le Progrès, ce dernier a déclaré : “Si un successeur est trouvé dans la nuit de ce mardi à mercredi, je lui aurai passé les pouvoirs au ministère de l'Intérieur et, oui, je pourrai revenir à Lyon. S'il faut attendre 24 heures ou 48 heures pour des raisons techniques, je serai au conseil des ministres, car j'assurerai la continuité de ce ministère, qui ne peut rester vacant.” Force est de constater qu'Emmanuel Macron a choisi d'écarter son ancien ministre du prochain conseil des ministres, malgré l'absence de successeur, pour tourner la page Collomb rapidement.

à lire également
Dans son classement des villes en fonction de leur action pour la qualité de l'air, Greenpeace lançait un avertissement à Lyon qui prépare la construction d'une nouvelle autoroute urbaine. L'ONG condamne le "greenwashing" et "l'écocide" de Gérard Collomb qui prétend que son projet serait "écologique".
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut