Edouard Philippe et Gérard Collomb à Lyon © Tim Douet

Lyon : Rudigoz demande à Édouard Philippe de dissoudre le Bastion social

Le député du Rhône a cosigné une lettre dans laquelle il demande au Premier ministre de dissoudre le mouvement d’extrême droite Bastion social.

70 parlementaires de La République en Marche et du MoDem ont signé une lettre rédigée par le député du Rhône Thomas Rudigoz, Thierry Michels (député du Bas-Rhin), Patrick Mignola (député de Savoie) et Anne-Laurence Petel (députée des Bouches-du-Rhône), demandant à Édouard Philippe la dissolution du Bastion social. “Face à la montée en puissance de leur activisme, guidé par des doctrines fascistes, et à la veille d’un scrutin européen décisif, nous nous devons d’affirmer les valeurs qui nous unissent en exigeant la dissolution du Bastion social”, écrivent les quatre députés.

“Organisation de camps d’entraînement, maraudes basées sur des critères raciaux et tapages répétés imposant un quotidien insupportable aux riverains, leur activité associative qui va à l’encontre des principes républicains appelle à leur dissolution. Nous appelons, par ce courrier, à l’application par le Premier ministre des dispositions de l’article L. 212- 1 du Code de la sécurité intérieure permettant la dissolution du Bastion social par décret en conseil des ministres”, concluent-ils.

La lettre a été signée par 70 parlementaires des deux partis politiques.

Demande de dissolution du Bastion social by Le Lanceur on Scribd

1 commentaire
  1. marcj - 12 octobre 2018

    Édoaurd sic
    "Patrick Mignola (député de Savoie et Anne-Laurence Petel" la parenthèse n'est pas fermée après Savoie

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut