8e_circo_Charlotte_HOFFMANN_CPF

Législatives 8e circonscription - Charlotte Hoffmann : "Il faut moraliser la vie publique"

SÉRIE (8e circ./14) - Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes ? Charlotte Hoffmann nous répond. Elle est la candidate du Centre pour la France dans la 8e circonscription du Rhône (Amplepuis, L'Arbresle, Le Bois-d'Oingt, Ecully, Lamure-sur-Azergues, Tarare, Thizy).

Âgée de 25 ans, elle est diplômée de sciences politiques, et salariée dans le domaine culturel. Elle a fait partie de l'UDF en 2007, puis du Mouvement Démocrate, et au niveau associatif elle s'est engagée au sein des jeunes européens fédéralistes et de l'association Anticor.

Lyon Capitale : Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Pour le mariage homosexuel, peu importe le nom qu'on lui donne, l'essentiel est de mon point de vue que tous les couples aient les mêmes droits.Pour l'adoption, je trouve scandaleux que certains enfants n'aient aux yeux de la loi qu'un seul parent sous prétexte qu'il est homosexuel. Il est important de toujours faire passer l’intérêt de l'enfant en premier lieu. Pour lui assurer un environnement stable, il faut qu'il soit protégé et que ses deux parents puissent être reconnus par la loi comme par la société.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au-delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Contre, cette taxe a été inventée pour donner des gages à l'extrême gauche. Il vaudrait mieux améliorer la progressivité de l'impôt que de créer une nouvelle tranche si éloignée de la précédente (40 %). Ainsi je soutiens la proposition de François Bayrou qui souhaite augmenter la tranche actuelle de 41 % à 45 % et créer une tranche de solidarité pour les revenus supérieurs à 250 000€ par part portée à 50 % Les mêmes règles doivent être appliquées à tous, il ne me paraît pas souhaitable de créer une exception pour les sportifs ou les artistes.

Si le seul argument en faveur d'une exception pour les footballeurs par exemple, est leur impossibilité de faire carrière plus d'une dizaine d'années, je réponds que, comme tous ceux qui perdent leur emploi, ils doivent eux aussi faire l'effort de s'adapter et de se reconvertir quand leur condition physique ne leur permet plus de continuer leur carrière à haut niveau. Par ailleurs leur rémunération me paraît exagérée au regard de ce que touchent d'autres sportifs de haut niveau qui exercent dans une discipline moins reconnue mais c'est un autre débat.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

Non. D'abord, l'épuisement du pétrole va conduire inexorablement à une hausse des prix que le réchauffement climatique nous impose de ne pas empêcher. L’État a par ailleurs besoin de recettes pour financer toutes ses dépenses en ayant recours le moins possible à la dette. Ce n'est pas le moment de réduire les taxes. Il va donc falloir modifier nos comportements. L'intervention de l'Etat sera cependant indispensable pour les ménages qui subiront la hausse des prix sans pouvoir s'y adapter.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Non, c'est l'intégration qu'il faut améliorer. La France est une terre d'accueil et doit le rester. Par ailleurs notre démographie laisse penser que nous aurons dans les années à venir, besoin de main d’œuvre pour que notre économie fonctionne correctement.

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

J'y suis favorable, mais c'est aux salariés de trancher cette question et l'Etat doit seulement le leur permettre. Il faut donc que les salariés soient représentés aux conseils d'administration des entreprises avec droit de vote. Une entreprise n'appartient pas qu'à ses actionnaires mais aussi à ceux qui y travaillent.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Pour. Ceux qui travaillent et payent des impôts en France devraient avoir un droit de regard sur ce qui est fait avec leur argent. Les étrangers qui sont installés dans nos villes sont des citoyens locaux et doivent avoir les droits liés à cette citoyenneté.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez-vous la remplacer ?
Non. Hadopi est un échec total, qui ne protège pas les droits d'auteurs mais les majors. Je suis pour la mise en place d'une licence globale qui permettrait de protéger les auteurs et de soutenir la création culturelle.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

Contre. L’État est laïc et n'a pas à financer la construction d'édifices religieux quels qu'ils soient. Tout au plus il peut aider à préserver notre patrimoine lorsque certains édifices qui présentent un intérêt culturel ou historique est menacé, mais il ne doit en aucun cas financer le culte, quel qu'il soit, et quelle qu'en soit la manière.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

Plutôt pour. Les enfants ne peuvent pas être attentifs et apprendre avec autant d'heures de cours par jour. Je suis favorable à un système selon moi plus équilibré, avec classe le matin du lundi au vendredi (mercredi inclus donc) et activités sportives, culturelles et artistiques l'après-midi. Cela éviterait d'épuiser nos enfants tout en leur permettant de s'épanouir et de découvrir par l'école, d'autres univers auxquels ils n'auraient sinon pas tous accès. L'école doit être le premier vecteur de l'égalité des chances, ce rôle a trop souvent été oublié. De plus je n'oublie pas les problèmes de garde de nombreuses familles, de parents isolés notamment. Tout le monde ne peut pas arrêter de travailler le mercredi ou employer une nourrice.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

Plutôt contre. Pour limiter des loyers prohibitifs il est nécessaire de favoriser la construction de logements en général, publique comme privée, et de logements sociaux en particulier.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

Personne ne peut être "pour" le nucléaire, c'est une énergie de transition. L'uranium, comme les énergies fossiles, n'est pas inépuisable. Mais la question de la sortie du nucléaire ne pourra se poser qu'après avoir réglé la question de l'indépendance énergétique de la France. Il faut donc impérativement engager un débat sur l'avenir énergétique en France, afin de préserver notre indépendance énergétique et limiter les coûts de l'énergie.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Plutôt pour une dépénalisation. Les Pays-Bas reviennent en partie sur la légalisation (qui permettait de concentrer les efforts de la police sur les drogues dures et de faire plus de prévention) parce qu'elle implique un "tourisme du cannabis". Si nous devions un jour envisager de légaliser l'usage de drogues, quelles qu'elles soient, il faudrait le faire en coordination avec les autres pays européens pour ne pas nous retrouver dans la même situation que les Pays-Bas.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

TOP : oui mais avec un site propre pour les transports en commun
COL : oui, avec déclassement de l'A6 et A7 pour empêcher le passage des poids lourds au centre de Lyon
A45 : le projet ne peut pas aboutir dans l'état actuel des choses, son lieu de déversement étant pour l'instant incertain. Aucune solution viable n'existe pour l'instant. Il faudra pour relancer ce débat, attendre la réalisation du TOP.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Il faut interdire les cumuls de mandats, y compris dans le temps. C'est d'ailleurs déjà le cas du président de la République. Il faut par ailleurs, réduire le nombre de strates administratives pour que ceux qui sont élus localement disposent de véritables pouvoirs d'intervention. L'émiettement pousse au cumul.
Par ailleurs j'ai signé la charte du candidat aux législatives proposée par association Anticor, et je m'engage, si je suis élue, à ne pas cumuler plusieurs mandats, et à ne me présenter qu'une fois à ma propre succession.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Il faut certainement une loi, vu que le comportement personnel (l'éthique personnelle) ne suffit pas à éviter les dérapages. Les indemnités dont bénéficient les élus doivent être publiques. Les élus doivent faire preuve de transparence totale sur notamment les « Indemnités Représentatives de Frais de Mandat ». Là encore je m'engagerai pour que la charte éthique proposée par Anticor devienne une réalité.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

La présence à l'Assemblée ne se mesure pas uniquement à la présence lors des votes. Le travail parlementaire se fait surtout en commission, à son bureau et sur le terrain. C'est tout cela qu'il faut prendre en compte mais oui, je pense que là encore il faut imposer des contraintes aux élus, qui trop souvent ne sont pas assez présents à l'assemblée. Nos députés sont indemnisés pour pouvoir exercer leur mandat à temps plein, il faut qu'ils prennent ce mandat au sérieux.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

- Une proposition de loi concernant la moralisation de la vie publique : non cumul des mandats, transparence et lutte contre les conflits d’intérêts en priorité.

- L’instauration d'une dose de proportionnelle à l'assemblée nationale et reconnaissance du vote blanc.

- Sur le logement : supprimer le recours à la caution pour faciliter l'accès au logement tout en garantissant par une mutuelle obligatoire les propriétaires contre le risque d'impayé.

- Il faut aussi rappeler que le rôle d'un député n'est pas seulement de proposer des lois nouvelles, mais de veiller à l'application des lois déjà en vigueur. Et surtout, il doit contrôler le gouvernement et l'administration par une vigilance permanente.

à lire également
Hormis sur l'autoroute A6, sur lequel la préfecture a pris un arrêté de fermeture, aucun blocage n'est à noter dans le Rhône à la mi-journée selon les services de l'Etat. Des points de ralentissements existent en revanche, notamment sur la métropole.
2 commentaires
  1. julian - 2 juin 2012

    Changer la vie politique quand on habite même pas l'endroit où l'on se présente c'est bof mademoiselle...

  2. Abifen - 7 juin 2012

    @Julian, moraliser la vie politique ça commence par respecter la loi. Hors pour le scrutin NATIONAL des législatives, il faut être inscrit sur les listes électorales en France. Je vous conseille de porter votre attention par exemple sur les candidats qui ne respectent pas la loi sur la parité!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut