rdelore

Législatives 7e circonscription : Romain Delore veut considérer le cannabis comme l'alcool ou le tabac

SÉRIE (7e circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée Lesquelles lui soumettront-ils eux-mêmes ? Romain Delore nous répond. Il est candidat du parti Pirate dans la 7e circonscription du Rhône (Vaulx-en-Velin, Bron, Rillieux-la-Pape).

Lyon Capitale : Êtes-vous pour où contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Nous sommes pour le mariage homosexuel, ainsi que l’adoption. D’une façon plus globale, nous sommes en faveur de la suppression de la prise en compte du sexe, du genre et de l’orientation sexuelle dans le cadre général de la loi. Deux personnes qui désirent vivre ensemble doivent pouvoir le faire, sans restrictions ou discrimination imposée par la loi. A partir du moment où une loi avantage les uns sans desservir les autres, elle s’impose d’elle-même. L’adoption doit être rendue plus accessible, pourvu que les conditions d’accueil de l’enfant soient adéquates.

Êtes-vous pour où contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Nous soutenons ce dispositif. Ce plafonnement symbolise le juste retour de l’individu pour le collectif. Nous partons du principe que le « self-made man », celui qui aurait tout réussi par lui-même et ne devrait donc rien à personne, n’existe pas. N’est-il pas allé à l’Ecole nationale ? N’a-t’il jamais emprunté une route ou un trottoir ? Etc. Il a donc usé des avantages que lui offrait la collectivité et doit, à son tour, nourrir ce mécanisme. A partir de cette logique, les exceptions n’ont pas de raisons d’être.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

Non. Ce n’est plus un problème de valeurs qui se joue ici mais une question de pragmatisme. Le prix du pétrole ne peut que monter et l’Etat, aussi fort soit-il, ne peut avoir assez d’influence pour modifier cette loi du marché. D’où l’importance de développer d’autres méthodes d’alimentation énergétique moins polluantes.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Non. Mais il faut mieux la mettre en place et l’accompagner sur la durée. Accorder un titre de séjour à une personne et la laisser seule trouver sa place dans la société n’est pas la bonne approche pour aider les résidents à construire leur nouvelle vie.

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

Que cela soit dans les entreprises publiques ou privés, nous sommes totalement en accord avec le principe de réduire les écarts de rémunération de 1 à 20. Ce ratio est déjà appliqué dans certaines entreprises et apporte des résultats sociaux (hausse des salaires, émancipation des individus, etc.) et économiques (productivité accrue notamment). Quand une telle synergie existe, il importe de s’en saisir.

Êtes-vous pour où contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Tous les habitants d’une ville en situation régulière, qu’ils possèdent ou non la nationalité, doivent pouvoir participer à la politique locale et au développement de leur territoire. Il est impossible d’être réellement « citoyen » autrement, et c’est bien cela que nous voulons.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Sinon, par quoi souhaitez vous la remplacer ?

Non, HADOPI est obsolète, et n’a jamais été réellement appliquée. Nous somme pour la légalisation du partage dans un but non lucratif. Concernant une rémunération plus juste des artistes, nous recommandons une approche basée sur le financement participatif inspiré du mécénat global. Le Parti Pirate détaille cette réflexion qui est au centre de son programme (lire ici) :

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

L’Etat doit subvenir aux besoins de la population. La religion, quelle qu’elle soit, est un besoin essentiel pour une partie non négligeable de la population. Que ces besoins ne puissent pas être assouvis est donc une problématique. A partir de ce moment, des aides publiques peuvent être apportées. Pour ne pas être contraire au principe de laïcité, une équité doit être mise en place.

Êtes-vous pour où contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

Nous nous en remettons à la sagesse des spécialistes. L’enseignement —particulièrement pour les jeunes enfants — ne s’improvise pas. Les médecins, éducateurs, enseignants, pédagogues et didacticiens sont les seules personnes à maîtriser pleinement la question de l’enseignement à l’école. Le politique n’a pas à prendre de décisions sur cette question. Il peut décider de l’importance accordée à l’éducation, pas de la méthodologie pédagogique.

Êtes-vous pour où contre l'encadrement des loyers ?

Oui. En effet, dans les grandes villes un cercle vicieux s’est installé. Des propriétaires laissent des logements vides en attendant que les prix grimpent. Cette situation n’est acceptable ni d’un point de vue éthique, ni d’un point de vue économique. La rareté de certaines ressources (eau, pétrole, nourriture…) est assez complexe à gérée pour ne pas créer artificiellement d’autre raretés !
Nous sommes d’une part pour rendre obligatoire la location des logements vides et inutilisés par leurs propriétaires et d’autre part pour plafonner le prix des loyers.

Êtes-vous pour où contre l’énergie nucléaire ?

Nous souhaitons inciter l’ensemble des acteurs – collectivités locales et entreprises comme citoyens – à mettre en place des systèmes de production d’électricité alternatifs au nucléaire. Ces alternatives doivent être réfléchies au cas par cas et adaptées à chaque région, domaine ou habitation, et ne doivent pas être encouragées à l’excès .
Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Le constat est évident : la consommation en France du cannabis, si elle n’est pas une pratique de masse, est suffisamment établie et banalisée pour ne plus pouvoir être réprimée aveuglement. Elle existe malgré la loi et il ne s’agit plus de la supprimer, mais de pouvoir la canaliser.
Nous proposons la légalisation encadrée de la production, du commerce, de l'utilisation et de la consommation du cannabis, en l’alignant sur la législation de l’alcool et du tabac.
Naturellement, étant un psychotrope, il conviendra de réguler son usage dans les situations particulières : conduite automobile, pratique d’activités sensibles, etc. Là encore, il s’agira de s’appuyer sur les travaux existant qui encadrent la consommation d’alcool.
Êtes-vous pour où contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Notre opinion propre importe peu sur la question. Il s’agit en effet de s’appuyer sur les avis de la société civile et des habitants et de les confronter, ensemble, à l’utilité publique apportée par la création de ces projets, pour prendre une décision démocratique.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Nous proposons d’interdire le cumul des mandats à plein temps. Une telle loi permet aux politiques d’assumer correctement leur fonction. Il convient également de mettre en place un statut juridique complet de l’élu — avec cotisations chômage, retraite, etc. — qui permettra de supprimer les aides et avantages spécifiques.

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut