Capture d’écran 2012-05-04 à 17.24.24

Législatives 13e circonscription : Farida Boudaoud favorable à une loi sur le handicap mental

SÉRIE (13e circ./14) - Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes ? Farida Boudaoud nous répond. Elle est la candidat du PS dans la 13e circonscription du Rhône (Décines-Charpieu, Meyzieu Commune de Saint-Priest)

Lyon Capitale : Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?Je suis pour le mariage et l'adoption par les couples de même sexe. J'appartiens à une famille politique progressiste, qui a toujours cherché à reconnaître les droits légitimes de nos concitoyens, pour faire avancer la société.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Je défends cette mesure de François Hollande, qui est une mesure de justice, tout comme je défends la progressivité de l'impôt de manière générale : il est normal, quand on gagne beaucoup d'argent, de contribuer à l'effort national à due proportion de ses moyens.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

Oui, dès lors que les prix à la pompe seront à la hausse. Je souhaite également que l'on rétablisse la taxe flottante sur les produits pétroliers.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Non, je suis pour que le nombre d'immigrés légaux soit défini par le Parlement chaque année, en fonction des besoins et des priorités que nous aurons définis. De manière générale, je considère que l'immigration est une chance, et que nous devons considérer tous les entrants sur notre territoire avec dignité et humanité, qu'ils soient légaux ou illégaux. D'ailleurs je suis heureuse que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault ait abrogé la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers, qui entachait notre pays d'indignité.

Êtes-vous pour créer un écart maximum de 1 à 20 maximum entre les plus bas revenus et les plus hauts revenus de la fonction publique ? Des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

Oui, j'approuve cette mesure. Les circonstances économiques imposent une certaine décence, et les dérives que nous avons connues ces dernières années ne sont plus tolérables. François Hollande a choisi d'entamer un processus de moralisation de la vie publique qui était nécessaire. Je crois à la force de l'exemple, et à la pression de l'opinion : l'exemplarité est toujours vue comme symbolique au début, mais elle s'impose en général très vite et devient la norme. La plupart des entreprises sont des PME et TPE qui respectent cet écart maximal de rémunération entre les plus bas et les hauts revenus. Le problème se pose en réalité pour une frange bien particulière de grands patrons, dont les rémunérations - décidées par des conseils d'administration composés d'autres grands patrons - ne connaissent plus de limites.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Je suis pour le droit de vote des résidents étrangers non communautaires aux élections locales. Il est normal, quand on vit en France depuis plusieurs années, que l'on y travaille, que l'on y paie ses impôts, de pouvoir décider du projet municipal qui sera mis en oeuvre dans sa ville ou son village. Reconnaître ce droit est un progrès social, là encore, et les Français y sont majoritairement favorables.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Sinon, par quoi souhaitez vous la remplacer ?

Je pense qu'il faut supprimer Hadopi : cela ne sert à rien et cela coûte cher. La culture, ce n'est pas la répression, la punition, la criminalisation des internautes. A l'inverse, la culture, ce n'est pas non plus la gratuité. Le problème est complexe et nécessite de réfléchir avant d'agir. A l'heure du numérique, il ne faut pas aller contre la modernité, mais imaginer une manière de rémunérer les artistes qui soit intelligente et moderne. Les Français ne doivent pas être privés de culture uniquement parce qu'ils n'ont pas les moyens de se la payer : il faut donc des offres légales attractives et respectueuses de la diversité culturelle, une mise à contribution des fournisseurs d'accès à Internet, une éducation artistique et culturelle pour que les plus jeunes apprennent à aimer des films, des disques, des livres vers lesquels ils ne vont pas naturellement. C'est un beau défi qui s'annonce.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

Je suis plutôt pour à titre personnel, car cela va dans l'intérêt des enfants, mais les impacts sont multiples, sur la vie quotidienne des familles, sur les finances publiques (notamment sur le budget des collectivités territoriales), donc il faut que tout soit posé à plat, que le dialogue social (mis en sommeil ces dernières années) soit réactivé. En ligne de mire, nous devons garder la lutte contre l'échec scolaire, rien d'autre.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

Je suis pour l'encadrement des loyers à la relocation. Je sais, pour les vivre au quotidien en temps qu'adjointe au logement à Décines, que les dérives dans le parc locatif privé ne permettent plus aux familles de joindre les deux bouts. Il faut limiter ces abus, en finir avec l'argent public dilapidé en défiscalisations en tous genres, construire des logements sociaux et intermédiaires et être intraitables avec les communes qui ne respectent pas la loi SRU.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

Je suis pour une sortie progressive du nucléaire, qui n'est pas une énergie d'avenir. Trop de questions soulevées par le nucléaire n'apportent pas de réponses satisfaisantes : le risque de catastrophe, les déchets, la dépendance à l'uranium provenant de l'étranger, le coût d'entretien des centrales, etc. Il me semble plus raisonnable de miser sans trop tarder sur des énergies qui n'hypothèquent pas notre avenir, ni celui de nos enfants, ni celui de la planète.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Je suis contre la légalisation du cannabis.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Je suis contre l'idée d'un contournement de l'agglomération par l'est, comme tous les maires de ma circonscription.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je pense que le Parti socialiste s'est encore une fois montré moderne en limitant le cumul des mandats. Je démissionnerai de mes mandats exécutifs locaux si je suis élue députée, comme je m'y suis engagée.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

C'est un sujet sur lequel je me suis clairement exprimée. D'une part, je me suis engagée à reverser chaque mois 10 % de mon indemnité parlementaire à une association caritative ou humanitaire de ma circonscription. D'autre part, je proposerai une loi pour réformer le système de la réserve parlementaire, qui est un archaïsme d'une République d'un autre temps. Dans ma circonscription, cette réserve sera utilisée de manière totalement transparente, car j'en confierai la responsabilité à une assemblée de citoyens régulièrement renouvelée. L'argent public doit servir l'intérêt général, et non les intérêts du député.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je serai présente puisque je n'aurai pas d'autre mandat. Au-delà de cet engagement de principe, je souhaite être un membre actif de l'Assemblée, en m'investissant dans les commissions (mon objectif, je vous le dis, est d'égaler Pierre-Alain Muet !), en portant la parole des plus fragiles, en maintenant la pression sur le gouvernement pour que nous ne perdions jamais de vue ce pourquoi nous avons été élus.

Quelles propositions de loi envisagez vous de faire à l'assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

Je me suis engagée à proposer une loi pour réformer le principe de la réserve parlementaire. Par ailleurs, je souhaite porter rapidement devant l'Assemblée nationale une loi sur le handicap. Pas une énième loi, mais une loi qui reconnaîtra enfin le droit à la différence, et qui empêchera qu'un enfant handicapé mental soit laissé sans solution d'accompagnement éducatif. Nous sommes un pays riche, nous portons un idéal, et nous devons mettre tous les moyens de la force publique au service des plus fragiles, en particulier ceux qui ne peuvent pas faire valoir leurs droits.

à lire également
Jean-Jack Queyranne conseil régional 4.01.16 Tim
Entretien. Resté fidèle au PS et fâché avec Gérard Collomb depuis les dernières élections régionales, l'ancien ministre de l'Intérieur et président de la région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne souhaite que la gauche se rassemble pour proposer une alternative à Lyon. Il décrit Gérard Collomb comme "le ministre des bourdes", qui "a toujours joué perso" et qui […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut