débat cantonales perben
© Tim Douet

Le duel Philip/Perben lance la campagne

débat cantonales ()

© Tim Douet

FACE A FACE - À voir à partir de ce jeudi soir 19h sur Lyon TV et lyoncapitale.fr. Durant 52 minutes, les deux hommes se sont livrés à un débat de bon niveau. Thierry Philip a d'emblée accusé la majorité sortante d'avoir négligé les villes au profit des campagnes tandis que Dominique Perben s'est félicité que les impôts n'aient pas été augmentés. "Il vaut mieux augmenter les impôts et donner des services" a assumé l'élu socialiste. Le maire du 3e arrondissement a fustigé l'incapacité du conseil général à réaliser des grands projets comme le musée des Confluences, tandis que tous les deux ont exprimé des positions nuancées sur le Grand Stade. L'un des échanges a concerné le tramway Rhônexpress. Morceaux choisis.

En 2008, Thierry Philip (PS) avait battu Dominique Perben (UMP) dans le 3e arrondissement dès le premier tour des municipales , assurant ainsi la réélection de Gérard Collomb. Ces deux poids lourds de la vie politique locale se retrouvent cette fois au Département. S’ils ne s’affronteront pas directement dans ces élections, ce sont bien leurs prises de parole respectives qui seront les plus attendues dans cette campagne. Lyon Capitale a choisi de les confronter sur un plateau télé avant le premier tour du scrutin, le 20 mars prochain. C'est le premier débat de la campagne à venir. Extraits.

- Lyon Capitale :Thierry Philip, est-ce que vous pensez que le dossier Rhônexpress a été bien géré ?

- Thierry Philip : Moi, à partir du moment où la justice classe sans suite, ça ne m’intéresse pas. C’est classé, c’est classé. Par contre, ce qui m’intéresse une fois de plus, c’est la façon dont le conseil général gère les dossiers dont il est responsable. Alors, le Rhônexpress, oui, ça a coûté très cher. Et la vraie question c’est de savoir si vraiment c’est si bien que ça.

débat cantonales perben ()

© Tim Douet

Moi je n’arrête pas de rencontrer des gens que ça dérange. Parce qu’autrefois il y avait un car qui partait de la Part-Dieu et qui s’arrêtait partout le long du trajet pour finir par arriver à l’aéroport. Et, aujourd’hui, des gens relativement modestes ne savent plus comment faire pour aller à l’aéroport sans payer un taxi. Vingt-trois euros plus le trajet qu’il faut pour aller à la Part-Dieu, très franchement, je rencontre sur le terrain beaucoup de gens qui ne sont pas convaincus… (…) L’une des façons de bien gérer l’argent public, c’est de ne pas le dépenser quand il n’est pas utile.

- Dominique Perben : Non mais attendez, est-ce que l’agglomération lyonnaise veut un aéroport international ? Si la réponse est oui, il faut que cet aéroport ait une liaison ferrée avec le centre-ville. Tous les aéroports du monde qui sont compétitifs ont une liaison ferrée directe avec le centre-ville. C’est une condition sine qua non.

- C’est quand même une des navettes les plus chères d’Europe…

- Dominique Perben : Oui, ça fait 24 euros l’aller-retour, par rapport à une place de cinéma, bon, ça fait deux cinémas.

- Thierry Philip : Quand on va prendre l’avion à bas prix, ça fait bientôt plus cher que le billet…

- Dominique Perben : Oui enfin n’exagérons rien, l’avion c’est quand même pas un bien de consommation absolument courant et indispensable. (…)

Retrouver l'intégralité du débat ce jeudi à 19h dans le cadre de l'émission "On refait l'enquête", sur Lyon TV. Ou dans le magazine Lyon Capitale, actuellement en vente chez votre marchand de journaux.

7 commentaires
  1. lyonnais - 3 février 2011

    Mr. Philip, savez-vous à qui appartient l'emprise de l'ancienne ligne de chemin de fer entre Meizizu Z.I et la PD ?? Je vous le donne en mille, au Grand Lyon et pas au Departement. Rien que cela.Alors voyez-vous quand on décide de son arrivée sur la Part-Dieu, normalement un etre bien constitué fait son arrivée côté Ouest(là où il y a le centre CM) même si cela prend deux ans de plus pour faire les travaux, nous aurions eu de vraies corespondances avec l'ensemble du raiseau Lyonnais. Et comme vous le dites si bien 'l'une des façon de bien gérer l'argent public'. Pensez-vous qu'avec cet explemple l'argent public à bien été dépensé. On ne vous a jamais dit que bien dépenser l'argent public était de faire des choses qui allait duré sur un siècle. Vous auriez du prendre exemple sur la ligne D du métro qui elle passera ce siècle tranquillement.J'en conclue que la faute vient de l'équipe municipale dont le chef fait parti de votre clan. Pour la tour Incity, Monsieur le Maire du 3ème: Quand est-ce que vous annoncerez sa non réalisation ?? Après les cantonales bien sûr pour ne pas décevoir votre électorat à qui vous aviez promis une Skyline.C'est normal que vous soyez resté flou Monsieur Philip en ce qui concerne le Musée des Confluences: C'est votre chef qui a créer la Zone 1 de cette confluence et il n'y avait pas d'autre endroit pour le mettre. Encore une erreur de votre chef, le messire césar Collomb.Et vous voudriez que l'on vote pour l'un des représentants au mauvais chef Collomb. Vous êtes bien un de ces représentant, dite-nous?? Monsieur Philip.Bonne journée.

  2. logiquedelyon - 3 février 2011

    Visiblement Thierry Philip ne maîtrise pas du tout le sujet ! Dominique Perben est droit dans ses bottes et se défend très bien. Que ne s'est il défendu comme ça durant les municipales !

  3. NdH - 3 février 2011

    Mr Philip ne connait pas ses dossiers !! Il est le candidat socialiste du 8e canton. Mais comment être candidat à une élection si on ne connait pas les tenants et aboutissants des dossiers traités !! Comment peut-il décemment envisager le cumul de plusieurs mandats électoraux au détriment de la connaissance des dossiers : Il est déjà Conseiller Régional, Conseiller spécial du Président de la région, Vice-président du Grand Lyon, Conseiller Municipal, également Maire du 3e arrondissement... et à cela il souhaite ajouter Conseiller Général et même de président du Conseil Général !!! De qui ce moque-t-on ?? Avec ses mandats actuels il atteint déjà le plafond des indemnités autorisées à un élu : + de 8 000 euros par mois !!! La fonction de Conseiller Général à un sens politique, mais pas celui d'assouvir uniquement des ambitions personnelles !! Je conseille à Mr Philip de se concentrer sur ses fonctions actuelles d’élu dont les résultats laissent à désirer…

  4. NdH - 3 février 2011

    Mr Philip ne connait pas ses dossiers !! Il est le candidat socialiste du 8e canton. Mais comment être candidat à une élection si on ne connait pas les tenants et aboutissants des dossiers traités !! Comment peut-il décemment envisager le cumul de plusieurs mandats électoraux au détriment de la connaissance des dossiers : Il est déjà Conseiller Régional, Conseiller spécial du Président de la région, Vice-président du Grand Lyon, Conseiller Municipal, également Maire du 3e arrondissement... et à cela il souhaite ajouter Conseiller Général et même de président du Conseil Général !!! De qui ce moque-t-on ?? La fonction de Conseiller Général à un sens politique, mais pas celui d'assouvir uniquement des ambitions personnelles !! Je conseille à Mr Philip de se concentrer sur ses fonctions actuelles d’élu dont les résultats laissent à désirer…

  5. Dubitatif - 3 février 2011

    Dubitatif, c'est l'état dans lequel me plonge la lecture de vos commentaires. 'Lasse' aurait également tout à fait pu convenir. Je vais me forcer d'y répondre, sans pour autant rentrer dans une bataille partisane trop éloignée des réalités sociales et des thématiques concrètes qui, pourtant, devraient occuper les devants de la scène à la veille d'un scrutin électoral. On attaque T.Philip en ne quittant pas des yeux son cumul, certes indéniable, de mandats, et surtout celui de Maire d'arrondissement et d'éventuel président de département. Il suffit simplement de rappeler que les textes interdisent à un individu le cumul de deux mandats exécutifs et que, par conséquent, il serait contraint de choisir. D'autre part, vous semblez oublier que ces critiques peuvent aussi s'appliquer au cas de Perben. Ensuite, on reproche aux politiques de Philip de ne pas assez porter ses fruits, de 'laisser à désirer'. Certes, lui et son camp ont défendu avec moins de ferveur que le parti de Perben le dossier du Musée des Confluences, projet pharaonique à l'architecture et aux plans de constructions plus qu'audacieux qui permettrait d'accroître le rayonnement de la ville de Lyon, de la faire briller et de redorer son blason. Mais est-ce vraiment ce que nous attendons? Peut être ne faudrait il pas perdre le sens des réalités... 'Lyonnais', tu parlais de la nécessité de 'bien gérer l'argent public' : tu pourrais tirer certaines conclusions en te penchant sur ce dossier. L'équipe politique qui occupe les sièges du conseil géénral depuis 20 ans est bien trop éloignée des préoccupations du quotidien et avant tout concentrée sur des thématiques secondaires desquelles la politique de proximité semble exclue ou trop négligée. Les habitants du Rhône ont avant tout besoin de politiques simples, à l'instar d'une meilleure couverture des transports sur l'ensemble du département, d'une meilleure gestion de la petite enfance (le manque de place en crèche paralysant les femmes dans leur vie professionnelle), d'une meilleure politique d'insertion et d'intégration (je pense notamment à celle des personnes handicapées, âgées ou en difficulté financière). Points défendus par le Maire du 3e arrondissement. Alors peut-être que certaines personnes concernées reprocheront à Philip un 'manque de résultats'. Mais, ce qui ne peut être démenti c'est la présence d'idées et de projets concrets, cohérents, et surtout en phase avec le contexte social actuel. Et c'est, à mon humble avis, la principale qualité que l'on puisse accorder à un programme politique.

  6. lyonnais - 3 février 2011

    @Dubitatif:Si le projet actuel et pharaonique du Musée des Confluences est de faute de messire Collomb et en rien celui de Monsieur Berben où autres personnages. C'est bien Monsieur Collomb qui a créer la phase 1 du confluent. Si cet homme avait décidé de le mettre par exemple à la place du déjà trop petit siège de la Région RA nous aurions eu un vrai musée capable de passer les 2 millions de visiteurs annuel chose qui ne sera jamais possible de faire au bout de la pointe du confluent vu la physiologie du terrain.Et vous devriez savoir qu'au depart du projet Confluence lancé par Mr. Barre, le département prenait à sa charge le mussée, la SNCF la refonte des lignes au niveau de la darse, etc... . Mais le Musée lui était prévu devant la patinoire sur une grosse partie de l'ancien Marché Gare.Comme vous devez le savoir en 2001 il y a eu une nouvelle équipe municipale à la tête de la ville de Lyon, le département étant toujours lier au projet il sont allé là où il restait de la place.La faute en revient donc pas au département mais au Grand Lyon? Non??Et pour moi une meilleure couverture des transports aurait été que sur les lignes LEA, Rhônexpress, LEA OL Land + le futur T4 deux voir trois au moins passe à l'Ouest de la gare PD pour ne plus a avoir les emmerdes de transit avec cette gare. Savez vous que les gens mettent plus de 10 minutes la plus par du temps pour la traversée? Où est l'insertertion dans tout cela des personnes à mobilité réduite??Bien gérer les deniers publics aurait été de faire certaines choses bien au lieu de tout faire en même temps, ça s'appelle du patchwork et le patchwork c'est comme des bouts de ficelle ca casse très rapidement.

  7. lyonnais - 3 février 2011

    Avec du Patchwork, où sont les économies dont vous parlez, monsieur Dubitatif ??

  8. freddo - 3 février 2011

    @lyonnais: tout à fait d'accord avec vous pour le LEA OL Land. Ca aurait été bien mieux que la ligne du futur tram pour le stade de l'OL se fasse à l'ouest de la gare.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut