Jean-Jack Queyranne veut faire entrer la région dans le cyber-monde

Le président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, a présenté, lundi 14 mars, 10 propositions issues des conclusions de la concertation organisée à la région durant trois jours sur le numérique. Rhône-Alpes qui espère se positionner demain, selon le président socialiste, comme l'une des régions leaders en matière d'arts numériques. (Article actualisé le 16 mars 2011 à 13h).

Démocratiser l'accès au numérique, soutenir les arts numériques par l'innovation et accompagner les professionnels dans l'évolution du numérique. Ce sont les trois grands axes de la nouvelle politique régionale de Rhône-Alpes,dont l'objectif est d'être la première collectivité territoriale à prendre en compte l'évolution du numérique dans sa politique culturelle. Pour cela, la Région a organisé une concertation de trois jours, qui s'est terminé lundi 14 mars par l'élaboration de 10 mesures. "L'ensemble de ces propositions illustrent le rôle qui doit être celui des pouvoirs publics", a précisé Jean-Jack Queyranne. Un budget de 700 000 euros, déployé sur trois ans, sera consacré à ce plan d'action, qui doit être voté le 7 avril par le Conseil régional.

Un Facebook régional pour les professionnels

Parmi les 10 propositions concrètes, la Région a déjà adoptée l'une d'entre elle en décembre dernier : l'aide au passage au numérique pour les salles de cinéma. Sur les 640 écrans de cinéma de la région, un tiers d'entre eux, soit 250, bénéficieront dans les prochaines semaines d'une aide de la région à hauteur de 3 millions d'euros. Une aide financière à destination des petites salles de cinéma. Une volonté de la Région afin de "maintenir un réseaux de cinémas indépendants".

Autre mesure, la mise en place d'une plateforme de téléchargement légale et gratuite grâce à la carte M'RA. Une dizaine de titres seront proposés aux 300 000 jeunes Rhônalpins qui la possède. Particularité : les chansons proviennent d'artistes et de producteurs régionaux. Outre le grand public, la Région a aussi pensé aux professionnels, avec la mise en place d'un réseau social régional, type Facebook. Une sorte de portail culturel qui permettraient aux entreprises et acteurs locaux d'échanger entre eux et de se rencontrer.

Deux fonds d'aides créés

Favoriser la création de films d'animation par les scolaires, de festivals ou encore accueillir un écrivain sur un site pour une parution numérique, voilà d'autres actions proposées par la région. Dans ce contexte de ''révolution numérique'', l'objectif est de soutenir les entreprises et l'innovation artistique et culturelle par la mise en place d'aides financières. ''Nous vivons une grande révolution numérique, et par là, nous avons une grand responsabilité", souligne Jean-Jack Queyranne. "Cette démarche participative est la meilleure garantie pour répondre aux besoins et aspirations des artistes, des professionnels et du public rhônalpin''.

A ce titre, Farida Boudaoud, vice-présidente déléguée à la culture et à la lutte contre les discriminations a annoncé la création de deux fonds d'aides : l'un consacré aux arts numériques et l'autre pour le cross-média. Le premier bénéficiera à un large public (professionnels, associations et étudiants) selon des conditions d’éligibilité précises. Un budget maximum de 25.000 euros par projet pourra être débloqué. Quand au fond pour le cross-média, il s'agira d'accompagner le développement d'œuvres audiovisuelles. Objectif : "Permettre à tous les concitoyens d'entrer dans le cyber-monde".

à lire également
Jean-Jack Queyranne conseil régional 4.01.16 Tim
Entretien. Resté fidèle au PS et fâché avec Gérard Collomb depuis les dernières élections régionales, l'ancien ministre de l'Intérieur et président de la région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne souhaite que la gauche se rassemble pour proposer une alternative à Lyon. Il décrit Gérard Collomb comme "le ministre des bourdes", qui "a toujours joué perso" et qui […]
1 commentaire
  1. Yvan, de Lyon - 15 mars 2011

    700 millions d'euros investit dans le cyber-art ?! ( 4.585.000.000Fr) C'est pas sérieux ?!En période de crise et de difficultés majeures pour la population, quelle justification à cet investissement ?!Rassurez-moi, ce Conseil Régional est gérer par, une majorité de 'gauche' ou de 'droite' ?!

  2. Contribuable Lyonnais - 15 mars 2011

    'Jean-Jacques Queyranne veut faire entrer la région dans le cyber-monde'Quelqu'un peut-il expliquer à Jean-Jacques Queyranne que même dans le cyber-monde l'endettement n'est pas virtuel.

  3. ofnet - 15 mars 2011

    CORRECTION : 700 000€ en année de croisière, 500 000 cette année.

  4. ofnet - 15 mars 2011

    Et c'est Jean-JACK Queyranne. merci

  5. Contribuable Lyonnais - 15 mars 2011

    Jean-'JACK l'éventreur' de l'argent public...

  6. beberrurier - 16 mars 2011

    Lyon Capitale est vraiment pathétique pour le coup... Confondre 700 000 euros et 700 millions .... c'est triste pour des commentateurs de la vie politique.Pouvez vous SVP être rigoureux quelquefois .... ?merci à vous.BB

  7. R.B - 16 mars 2011

    @ofbnet et beberrurier : Effectivement. C'est corrigé.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut