Collomb © tim douet_096
©Tim Douet

Gérard Collomb : "pas d'état de grâce" pour François Hollande

Interrogé dans l'édition du jour du Figaro, Gérard Collomb revient sur la baisse de la cote de popularité de François Hollande, et prend le temps de conseiller sans concession le chef de l'Etat. Morceaux choisis.

"Il n'y a pas eu d'état de grâce" explique Gérard Collomb au Figaro à propos de la chute de François Hollande dans les sondages. Selon le dernier baromètre Ifop, la cote de popularité du Président de la République a perdu 11 points entre septembre et octobre, pour n'atteindre que 43 % de satisfaits. Une baisse en partie due à la "récession qui frappe notre continent et les difficultés propres à la France" d'après le maire de Lyon.

Acteur et observateur de la vie politique, il estime tout de même que la crise "n'explique pas tout" et qu'il y a "un problème de lisibilité de l'action du gouvernement […] avec l'annonce de mesures qui peuvent paraître contradictoires : des dépenses nouvelles, avec le retour à la retraite à 60 ans". Mais l'édile lyonnais ne s'arrête pas là.

Un allié encombrant

Fidèle soutien du Président de la République pendant les élections, Gérard Collomb continue à aligner les remarques cinglantes. Il presse Paris de lancer "un choc d'offres pour rendre nos produits plus compétitifs. Cela peut passer par des mesures sur la TVA ou sur la CSG pour abaisser les charges sociales des entreprises", ajoutant qu'il faut mettre en place "une véritable politique de flexisécurité […] qui assure la protection individuelle des salaries et qui permette aux entreprises de ne pas être prisonnières de structures figées".

Il n'hésite pas non plus à égratigner le gouvernement sur la question des réformes. Mécontent de la lenteur de leur mise en place, le maire affirme qu' "aujourd'hui toute une série de décideurs sont dans l'attente et retardent leurs investissements en attendant d'y voir plus clair". De quoi faire douter de la capacité de Jean-Marc Ayrault à diriger le navire France.

1 commentaire
  1. pépito69 - 24 septembre 2012

    faut pas oublier que 80% de musulman on voté holland et quand je voie SOS rascime qui porte plainte contre eux alor que c'est la gauche qui a inventé en 84 SOS rascime avec Harlem désir et Julien dray , quand je voie le quatar racheter la France et en Europe on se demande que va devenir notre pays les quatarie son musulman il risque de se venger contre les gens qui attaque l'Islam méfiance

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut