Handicap inernational © Tim Douet
Article payant

Fin de l’ISF : le gros manque à gagner des associations lyonnaises

Péché originel d’Emmanuel Macron selon les Gilets jaunes, la suppression de l’ISF a aussi considérablement réduit les dons aux associations, qui bénéficiaient jusque-là d’avantages fiscaux. Une situation qui pourrait encore être aggravée par l’arrivée du prélèvement de l’impôt à la source.

“Rends l’ISF d’abord.” Supprimé au début du quinquennat d’Emmanuel Macron, l’impôt sur la fortune cristallise la colère des Gilets jaunes depuis un mois. Censée faire ruisseler l’argent vers l’économie réelle en supprimant 4,5 milliards d’euros d’impôts pour les personnes les plus fortunées, cette disparition a aussi fait fondre les dons accordés aux associations, ONG et fondations en France. Notamment celles du secteur social.

Il vous reste 90 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Jeudi dernier avait lieu au siège de la métropole de Lyon les Assises de la Solidarité. L’occasion pour Grand Lyon, de faire le point avec les associations, les professionnels et les agents métropolitains, sur les 80 actions menées depuis le 6 novembre 2017. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut