Handicap inernational © Tim Douet
Article payant

Fin de l’ISF : le gros manque à gagner des associations lyonnaises

Péché originel d’Emmanuel Macron selon les Gilets jaunes, la suppression de l’ISF a aussi considérablement réduit les dons aux associations, qui bénéficiaient jusque-là d’avantages fiscaux. Une situation qui pourrait encore être aggravée par l’arrivée du prélèvement de l’impôt à la source.

“Rends l’ISF d’abord.” Supprimé au début du quinquennat d’Emmanuel Macron, l’impôt sur la fortune cristallise la colère des Gilets jaunes depuis un mois. Censée faire ruisseler l’argent vers l’économie réelle en supprimant 4,5 milliards d’euros d’impôts pour les personnes les plus fortunées, cette disparition a aussi fait fondre les dons accordés aux associations, ONG et fondations en France. Notamment celles du secteur social.

Il vous reste 90 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
La place et au fond l’entrée de la galerie des Terreaux © Tim Douet
Au terme d’un mandat qui a vu les acteurs culturels serrer les dents face aux baisses des subventions municipales, aucun candidat ne suggère un nouveau coup de rabot. C’est plus le rapport entre les grandes institutions et la scène émergente qui est l’objet des réflexions. En termes de lieux, les candidats turbinent sur le devenir de la galerie des Terreaux.
Faire défiler vers le haut