Fils de butte : une élue UMP pointe le "laxisme" du maire

La campagne est lancée à Décines. Après l'évacuation mardi des Roms et des zadistes de la butte du Biézin, Laurence Fautra, candidate UMP aux élections municipales de mars 2014, déplore la lenteur avec laquelle a été appliquée la décision de justice du 30 avril, qui rendait les Fils de butte expulsables.

Cependant, alors qu'elle met en cause le manque de réaction de la préfecture et des forces de police à évacuer ceux qu'elle désigne comme des « marginaux », elle pointe directement le «  laxisme » de Jérôme Sturla, le maire de Décines, qui, selon elle, le rend « incapable de gérer ce genre de situations et d'assurer la tranquillité des Décinois ».

Mardi, Jérôme Sturla confirmait que « l'expulsion était prévue, à partir du moment où ces personnes occupaient illégalement une zone agricole protégée », expliquant aussi que Décines n'avait pas vocation à devenir «  le nouveau Vaulx-en-Velin », refusant catégoriquement de laisser un camp de Roms s'installer sur la commune. Une position pour une fois partagée par Laurence Fautra, cette dernière craignant toutefois « un retour massif des familles de Roms dès que la police, en sous-effectif, cessera de surveiller le secteur ». Hier soir, dans un communiqué, le maire de Décines tenait à rassurer les riverains sur ce point, en précisant que les forces de l'ordre avaient été mobilisées « pour assurer une surveillance permanente des lieux tout en empêchant l'arrivée d'autres occupants ».

1 commentaire
  1. Collombitude - mer 4 Sep 13 à 17 h 29

    Finalement PS et UMP sont d'accord, car il s'agit de ramasser les voix des beaufs décinois, qui en dira plus contre les ROMS, comment peut-on être ROM? Comment peut-on naître sur les trottoirs de Manille ( chanson préférée de JS!!) Le racisme rassemble 'gauche' et droite. Quand donc le PS rejoint Marine?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut