Capture d’écran 2014-05-22 à 16.03.10

Extrême droite : la conférence d'Alain Soral annulée

Coup de théâtre : Alain Soral annule la conférence "Les Juifs et les autres" qui devait se tenir ce lundi soir (lire ici). La salle pressentie ne lui a pas été donnée, a-t-on appris de la préfecture. Cette salle était située dans le 5e arrondissement lyonnais, mais son adresse était tenue secrète. Les spectateurs devaient s'inscrire par courriel, et ne connaissaient l'identité du lieu que quelques heures auparavant, par courriel ou sms.

"Un coup d'éclat n'est pas à exclure"

Ces dernières heures, la préfecture, qui avait dit sa "vigilance" la semaine dernière, maintenait la pression sur les organisateurs. "Au vu de ce titre, raciste par nature, et au moment où des actes antisémites très graves viennent de se produire en Belgique et en France, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, tient à rappeler le principe républicain 'du respect de l’autre, quel qu’il soit'. C’est parce que les paroles de haine et de division rongent la République que de telles réunions sont condamnables", indiquait un communiqué diffusé en début d'après-midi. Le préfet, qui n'avait pas interdit l'événement, soulignait qu'il appartenait "à l’autorité judiciaire de se prononcer sur les propos tenus si ceux-ci enfreignent la loi".

Le maire de Lyon s'est réjoui par communiqué de cette annulation. "De telles initiatives concourent à la diffusion et à la médiatisation de pensées antisémites et haineuses. Elles ne doivent pas pouvoir trouver leur place à Lyon", affirme-t-il. Que va faire à présent Alain Soral ? "Un coup d'éclat n'est pas à exclure", selon les autorités. "Je condamne évidemment par avance l’éventuelle tenue, malgré les mises en garde du Préfet, de cette réunion dans une autre commune du Grand Lyon", prévient Gérard Collomb.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut