Denis Broliquier (UDI)
© Tim Douet

Denis Broliquier, candidat UDI pour devenir maire de Lyon

Comme Stéphane Guilland ce mardi pour Les Républicains, Denis Broliquier a indiqué ce mercredi dans un communiqué qu'il allait présenter sa candidature le lundi 17 juillet prochain pour succéder à Gérard Collomb démissionnaire.

"Dans un changement qui est annoncé finalement comme une continuité, cette candidature a pour ambition de faire vivre à Lyon une expression du centre droit, indépendante et porteuse d’une vraie volonté de réforme de notre gouvernance", a écrit le maire du 2e arrondissement dans un communiqué.

"Cette candidature s’inscrit dans la continuité de l’action des élus du groupe UDI et apparentés depuis 2014. Urbanisme, éducation, logement, tranquillité publique, culture, gouvernance..., quel que soit le sujet, notre opposition au Maire de Lyon s’est toujours manifestée sans idéologie, au service du développement de notre ville et du bien-être de nos concitoyens. Et cela ne changera pas", a-t-il poursuivi.

"Sur le plan politique, notre hémicycle doit redevenir un lieu de débat respectueux des opinions divergentes, d’où qu’elles viennent. Les adjoints doivent retrouver une véritable liberté d’action dans leurs délégations respectives", a proposé Denis Broliquier.

"À mi-mandat, la majorité a mis en œuvre une partie de son programme. Pour autant, l’avenir n’est pas écrit. Et bâtir ne suffit plus à construire la ville de demain. Petite enfance, éducation, vie des seniors, logements, aménagements de quartiers, sécurité, concertation, propreté, services administratifs... dans de nombreux domaines, de nouvelles propositions peuvent permettre d’améliorer la vie des Lyonnais. Il faut travailler au plus près et avec les Lyonnais", a-t-il conclu.

Suivez le conseil municipal du 17 juillet en direct ci-dessous :
à lire également
Gérard Collomb lance sa campagne des municipales 2020
Gérard Collomb est officiellement entré dans la campagne des métropolitaines ce samedi matin. Dans son discours de clôture, devant 500 personnes, à la fin d’une réunion de travail qui avait des airs de meeting, le maire de Lyon a tenté de se poser en candidat écologiste tout en rappelant sa fibre très économique.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut