Le QG de campagne d'Etienne Blanc
Le QG de campagne d’Etienne Blanc, rue Dunoir

Blanc veut "faire respirer la baraque" de la droite lyonnaise

Étienne Blanc a inauguré, ce jeudi, son QG de campagne rue Dunoir. Ce lieu, il le veut ouvert aux Lyonnais pour construire un programme, loin des partis traditionnels, dont la priorité sera le retour de la nature en ville.

Évacuons d’emblée les blagues potaches. Étienne Blanc a donc ouvert sa permanence de campagne rue … Dunoir. Et il en est plutôt content. Il l'a souligné en souriant. Mais le candidat devient plus sérieux quand il s'agit d'évoquer ce lieu qu'il veut différent : “Ce n'est pas une permanence politique, mais un lieu qui doit fédérer pour enrichir notre programme. Le monde politique s'est coupé de la population”. Et ce n'est pas une blague. La droite lyonnaise emprunte désormais à un champ lexical plutôt marqué à gauche.

"Faire respirer la baraque"

Le candidat Blanc promet en effet une révolution culturelle et notamment sur environnement  : "ma famille politique n'en a pas assez parlé". Dans son “QG des Lyonnais”, il a déroulé en devanture une pelouse synthétique. Pour Lyon, il promet plus de nature en ville, de la vraie. Ce qui ne l'empêche pas de soutenir l'anneau des sciences. Un projet sur lequel il se dit prêt à échanger avec les Lyonnais, mais qu'in fine il juge incontournable. La co-construction a ses limites. De la rentrée au premier tour des élections municipales, Étienne Blanc promet un déluge d'annonces  : une par semaine et une grosse mesure programmatique par mois. Les Lyonnais qui veulent coconstruire le programme ne devront pas traîner. “Le temps où les politiques arrivaient avec le savoir de manière verticale est révolu. Dans cette campagne, je suis le challenger. Je vais fonctionner différemment des partis politiques. Il faut faire respirer la baraque”, justifie le premier vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

LR, mais pas trop

Et puisqu'il était question de famille, Étienne Blanc tient à prendre ses distances avec la sienne : “je n'en veux pas d’étiquettes”. Mais pour le moment cette prise de distance ne se juge pas encore sur des actes. Au cocktail d'inauguration de son QG, les élus et militants LR étaient encore majoritaires.

à lire également
1 commentaire
  1. Toucantoco - 9 septembre 2019

    Le premier avantage de la candidature d Étienne Blanc c est le catalogue de jeux de mots et de titres douteux possibles ...

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut