Bernard Cazeneuve
© Tim Douet

Bernard Cazeneuve de retour à la grande mosquée de Lyon

Le ministre de l’Intérieur sera à Lyon ce lundi pour une remise de diplômes et une visite de l’exposition consacrée au futur Institut français de civilisation musulmane à la grande mosquée de Lyon.

Bernard Cazeneuve sera à Lyon ce lundi 12 octobre, pour la cérémonie de remise des diplômes d’université “Religion, liberté religieuse et laïcité” et des certificats “Connaissance de la laïcité”, qui aura lieu à la préfecture du Rhône dans le cadre de la Semaine de l'intégration. Une cérémonie où seront présents Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon et président de l’Institut français de civilisation musulmane, Laïd Bendidi, président du conseil représentatif du culte musulman, Thierry Magnin, recteur de l’université catholique, et Jacques Comby, président de l’université Lyon 3.

Après son discours, le ministre se rendra à la grande mosquée de Lyon pour une visite de l’exposition consacrée au futur Institut français de civilisation musulmane. Ainsi que pour échanger avec les responsables du culte musulman.

La dernière venue de Bernard Cazeneuve à Lyon remonte au 26 juin. Ce jour-là, il avait dû annuler sa participation à la rupture du jeûne prévue à la grande mosquée de Lyon, pour se rendre sur les lieux de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier.

3 commentaires
  1. Martin de Givors - jeu 15 Oct 15 à 9 h 10

    Comme le déclare Michel ONFRAY « l’islam est fondamentalement incompatible avec les sociétés issues des Lumières » Les ouvrages de droit musulman ne prescrivent- ils pas de tuer ceux qui critiquent le » prophète » et le coran ? Le coran n’ordonne t-il pas de mentir, tromper ou tuer les non musulmans ? Sourate 4, verset 89 n’est-il pas écrit : « Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur » ? En remettant ces 'diplômes' le Ministre devrait exiger des dignitaires religieux une révision et le retrait de ces versets du coran.

  2. Jean Jaurès - jeu 15 Oct 15 à 9 h 29

    Voici une parole bien sage de Martin de Givors! Ne pas exiger 'l'aggiornamento' de l'Islam est suicidaire pour la démocratie! Quel criminel aveuglement!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut