Cendra Motin (LREM) © JACQUES DEMARTHON / AFP

Benalla : un dysfonctionnement grave de l'Élysée pour une députée iséroise

Cendra Motin, députée LREM de L'Isère, a critiqué les “dysfonctionnements graves” de l'Élysée dans l'affaire du passeport diplomatique conservé par Alexandre Benalla, malgré son licenciement de la présidence l'été dernier. 

Cendra Motin, députée LREM de l'Isère a déploré ce vendredi matin sur Franceinfo, les dysfonctionnement grave de l'Élysée, dans l'affaire du passeport diplomatique toujours conservé par Alexandre Benalla. “Il y a clairement une faute des services de l'Élysée”, a-t-elle estimé. “Il n'est pas normal que deux passeports diplomatiques qui sont censés, d'après une personne qui le déclare sous serment, être dans les locaux de l'Élysée ne soient pas retrouvés ou ne soient pas, en tout cas, en possession soit de l'Élysée soit du Quai d'Orsay qui les a délivrés”, a ajouté la députée de l’Isère. “Cette remise en question de l'Élysée, qui est en cours depuis plusieurs mois est importante. Une action plus forte aurait été nécessaire”, a-t-elle poursuivi. “Il y a bien un courrier recommandé [du Quai d'Orsay] qui a été envoyé à M. Benalla pour qu'il restitue ses passeports. Pour autant, une action un peu plus forte aurait été nécessaire, en tout cas maintenant elle est clairement posée. Il faut récupérer ces passeports et il faut renforcer également, je pense, la procédure sur ce type de passeports : on ne peut pas se permettre d'avoir des anciens collaborateurs qui se baladent avec des passeports diplomatiques français”, a conclu Cendra Motin. 

Selon Mediapart, Alexandre Benalla voyage toujours avec son passeport diplomatique renouvelé le 24 mai dernier après sa mise à pied suite aux violences du 1er mai qui ont conduit à son licenciement. Selon nos confrères, ce passeport a été “utilisé ces dernières semaines pour entrer dans différents pays africains, ainsi qu’en Israël”. Il aurait notamment été au Tchad peu avant la visite du président de la République.

à lire également
Michel Mercier © Tim Douet
Michel Mercier, ancien président du département du Rhône, a été mis en examen dans l’affaire des assistants parlementaires du Modem. L’ancien ministre de la Justice était le trésorier du parti durant la période à laquelle la justice s’intéresse.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut