A Bron, la droite paye "cash" ses divisions

D'un côté Vincent Guittard président de Bron Avenir, association composée de 200 adhérents, et de l'autre côté Jean-Claude Arfi. Entre les deux candidats l'heure est à l'affrontement verbal. Vincent Guittard expose : "J'ai écrit à Nicolas Sarkozy pour demander le retrait de l'investiture car ce monsieur qui soit disant représente l'UMP divise au lieu de rassembler. Du jour au lendemain, dès qu'il a été investi grâce à notre soutien, il déclare ne plus vouloir travailler avec l'association Bron Avenir". Ce qui a valu à Jean-Claude Arfi le surnom de Judas sur différents panneaux électoraux de la commune. "Il m'a trahi. Je suis désolé, je ne connais pas d'autre mot que la trahison pour justifier cette façon de procéder. Il nous a spolié la moitié de notre programme". Jean-Claude Arfi a décidé de porté plainte et revient sur cette polémique. "M. Guittard doit être très malheureux dans sa vie pour tenir de tels propos. Certes, au début il m'a soutenu mais cela m'a été néfaste. Il a un lourd passé sur Bron. Les instances m'ont demandé de couper les ponts avec lui." Dans un courrier adressé à Jean-Claude Arfi, l'UMP prend position et affirme que Vincent Guittard n'appartient plus au parti de la majorité présidentielle. Pour enfoncer le clou, Arfi attaque les "fréquentations" de son concurrent : "Il ne faut pas se mentir, il a un entourage qui est extrême droite, il ne fonctionne que par la délation". Ce qui fait bondir le principal intéressé : "Je suis étonné que M. Arfi dise que je suis Front National, je tiens à rétablir la vérité. Qu'on me le prouve, je suis tellement droit dans mes bottes que je suis prêt à mettre 50 000 euros à qui prouverait que je suis FN." Et de rajouter un brin provocateur : "Je paye cash !"

Plus d'infos sur Bron : http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=05&article=4337

à lire également
Les élections municipales et métropolitaines à Lyon ont lieu les 15 et 22 mars prochains. Combien de fois allez-vous voter ? Jusqu’à quand avez-vous pour vous inscrire ? Etes-vous bien inscrits sur les listes électorales ? Décryptage.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut