“Qu’est-ce qu’on attend pour piétonniser l’avenue Barbusse ?”

Chaque été, chaque dimanche, l'avenue Henri-Barbusse qui fait face à l'hôtel de ville de Villeurbanne est rendue piétonne. "L’expérience se révèle très positive : un espace libéré pour les enfants, des terrasses de café plus importantes, des espaces dégagés pour la convivialité comme l'espace lecture, un secteur moins pollué et moins bruyant", souligne Béatrice Vessiller, candidate (EELV) aux municipales à Villeurbanne. Selon elle, les commerces en profitent aussi : "Pouvons-nous imaginer que les commerçants de la rue de la République à Lyon souhaiteraient revenir sur la piétonnisation ?" s'interroge-t-elle dans un communiqué.

La conseillère générale juge qu'une "large majorité des habitants est favorable à la piétonnisation permanente" de l'axe. Le maire, Jean-Paul Bret, la proposera-t-il dans son programme ? D'après Béatrice Vessiller, il attend une future "ligne de tram A7 (Gerland-Grandclément-Gratte-Ciel-la Doua) avant tout aménagement de l’avenue Barbusse". "Pour EELV, le futur tram A7 n’a pas à emprunter nécessairement l’avenue Henri-Barbusse. Contrairement à la vision étroite du maire sur le centre-ville, EELV souhaite un élargissement du centre-ville, avec une ligne A7 irriguant d’autres rues", explique le communiqué de presse.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut