Michèle Vullien : “Pourquoi voudriez-vous qu’ils remboursent ?”

Michèle Vullien (Synergie), maire de Dardilly, 11e vice-présidente du Grand Lyon à la politique des déplacements (REAL-Sytral)

Soutenez-vous le prolongement du métro à Oullins ?
Oui tout à fait. Et quand le TOP sera fait, on pourra envisager de le prolonger vers les hôpitaux.

Soutenez-vous l’extension du tramway T2 jusqu’à Eurexpo ?
Oui, absolument. Comme pour le Grand Stade, il s’agit d’une belle opportunité de desservir tout le secteur et de répondre, au quotidien, aux besoins des habitants. Ceux qui disent qu’il ne fallait pas le faire, parce que cela ne figure pas au PDU, n’ont rien compris. Il faut savoir saisir les occasions de booster les projets.

Soutenez-vous la politique tarifaire du Sytral ?
Oui. Je la soutiens d’autant plus que c’est moi l’élu référent sur la politique tarifaire. Il faut arrêter de dire que c’est cher, cela commence à me hérisser ! Les tarifs sociaux n’ont pas augmenté, personne n’en parle ! Un salarié ne paye que la moitié de l’abonnement, soit 25 euros par mois. Qui fait un plein avec 25 euros ? En revanche, il est vrai que certains, qui ne sont pas salariés, peuvent rencontrer des difficultés à payer des abonnements, car ils ne peuvent pas rentrer dans les clous de certaines tarifications sociale. Cela relève de la politique sociale du conseil général et je serai tout à fait favorable que l’on cherche des solutions. Mais pour ce qui concerne le Sytral, je crois qu’il a fait tout ce qui était possible.

Soutenez-vous la procédure de sélection, dite du juste prix, utilisée sur les marchés publics liés à la phase 2 du T4 ?
Oui, il faut arrêter avec ça ! Sur tous les appels d’offres, il y a une note technique et une note prix. Ensuite, il y a une pondération qui fait que celui qui a le meilleur prix peut repasser derrière en fonction de sa note technique. C’est on ne peut plus classique sur les marchés publics. Je ne fais pas partie de la commission d’appel d’offres, mais je crois à la bonne foi des services qui ont sérieusement préparés ces dossiers, à la qualité des élus qui sont membres de la commission, et j’ai noté que le représentant de la direction des fraudes n’a rien écrit sur le procès-verbal. Il était donc tout à fait normal que Bernard Rivalta valide ces marchés.

Soutenez-vous la politique sociale menée par Keolis ?
Je n’ai pas à entrer dans le débat. Mais je salue l’acte courageux de remettre à plat un empilement d’une trentaine d’années d’accord, qui ne donne plus satisfaction au client.

Soutenez-vous la décision de Bernard Rivalta et de Georges Barriol de ne pas rembourser leurs indemnités ?
Oui, le Sytral a voté à l’unanimité des indemnités à Georges Barriol et Bernard Rivalta. Pourquoi voudriez-vous qu’ils remboursent alors qu’ils attendent le jugement ? C’est vrai qu’il y a eu une erreur, tout le monde le reconnaît. Mais sur le principe même, est-ce qu’un président du Sytral doit être rémunéré comme un président de club de pêche à la ligne ? C’est une autre question, je vous l’accorde. Moi je leur conserve toute mon amitié et je souligne leur loyauté. Ils ont continué à travailler pour le Sytral, malgré cette polémique dont souffrent énormément leurs conjoints. Il faudrait que la presse mesure le mal qu’elle fait en lançant de telles polémiques. Ça devient un peu lourd.

Souteniez-vous le choix de recruter Thomas Collomb au poste de conseiller sécurité du Sytral ?
Oui. Est-ce que Thomas Collomb est interdit de bosser ? Ce n’était peut-être pas le meilleur endroit, parce qu’il pouvait se dire qu’il y aurait un acharnement. Mais là aussi la presse a alimenté une polémique inutile !

Soutenez-vous le maintien à son poste de Bernard Rivalta ?
Arrêtez par pitié ! Oui, évidemment. C’est un excellent président qui fait bien avancer les dossiers. Il a toute ma confiance et je crois qu’il me fait confiance aussi.

à lire également
Si la grève des cheminots ne doit reprendre que mardi soir, le trafic des TER en Auvergne-Rhône-Alpes sera perturbé ce lundi. Les TGV et les intercités ne devraient pas connaître de perturbations. Si le trafic s'effectuera au rythme habituel pour les TGV de l’axe Sud-Est et les intercités, les TER connaîtront eux des perturbations ce […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut