Les Indiscrétions de la rédaction

La maison était “louée par des amis de Cécilia". En l’occurence, il s’agissait d’une lyonnaise, Agnès Cromback, la fille du bijoutier Augis.

Retour à Gerland
Le maire du 3e, Patrick Huguet (UMP), pourrait bien se sacrifier en faveur de Dominique Perben, si ce dernier voulait se présenter dans son arrondissement. Dans ce cas, Huguet, brancardier dans la vie, se voit bien jouer les urgentistes de la droite dans le 7e. “Je suis né à Gerland, alors pourquoi pas ? En plus, je suis sûr qu’on peut reconquérir cet arrondissement" confie-t-il.

Du cul du cul...
Le nouveau site internet de Lyon Capitale cartonne. Avec quelques surprises : l’article le plus lu depuis le lancement de la nouvelle formule début septembre, ne fait que quelques lignes, et date déjà de juin dernier... Mais il s’intitule “les plus belles fesses du monde".

Chef sportif
Jun Märkl, le chef de l’Orchestre National de Lyon est un sportif accompli. Non content de circuler essentiellement à vélo dans la ville, il descendra le Rhône en kayak, le 22 septembre, pour rejoindre ses musiciens lors des Promenades musicales. Ce jour-là, les Berges accueilleront des concerts gratuits de l’ONL qui lance ainsi sa saison, de façon festive.

Cherche cinéaste désespérément
Serge Dorny, directeur de l’Opéra, veut trouver un grand cinéaste pour réaliser une mise en scène lyrique. Il a contacté le danois Lars von Trier, le russe Alexandre Sokourov et l’espagnol Pedro Almodovar. Les deux premiers ont, pour l’heure, refusé. Le génial Almodovar s’est montré intéressé, mais s’avère indisponible car en plein tournage.

La Tour Rose au Vinatier
Jacques Champion, l’excentrique patron de l’hôtel-restaurant de luxe La Tour Rose, séjourne actuellement à l’hôpital psychiatrique du Vinatier. Denis Davidoff, le chef cuisinier avec qui il s’est associé, part et reprend les fourneaux du Saint-Alban (1er).

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 

LES INDISCRETIONS DE LA REDACTION

Le maire de Lyon a en effet rappelé à la commission d'appel d'offres qui avait déclaré, le 24 avril dernier, l'appel sans suite pour défaut de concurrence, qu'elle n'avait pas compétence à prendre une telle décision (lire Lyon Cap' n°615). "Le maire souhaite que le pli soit ouvert et l'offre étudiée" explique-t-on à la division des affaires culturelles de Lyon. La proposition de Google sera donc examinée lors de la prochaine commission d'appel d'offre, mardi 15 mai. "Si elle est en tout point conforme au cahier des charges, il n'y a aucune raison de ne pas donner suite. N'oublions pas qu'il s'agit d'une prestation gratuite, qui ne coûte rien à la Ville ; dans ce cas, l'absence de compétition ne nuit aucunement ! On souhaite saisir cette chance unique de préserver notre patrimoine et de le mettre à disposition des Lyonnais" poursuit la DAC. En adoptant cette position, le maire balaie les réticences d'ordre idéologique de certains membres de son exécutif, qui craignent la main-mise d'un géant du capitalisme mondial dans le domaine de la connaissance.
Si Google est prêt à débourser 60 millions d'euros en dix ans pour numériser (à la main) 500 000 documents en échange d'une simple exploitation sur internet, pourquoi ne pas saisir cette opportunité exceptionnelle ? La bibliothèque de Lyon serait alors la première en France (hors BNF) à s'engager dans une telle dynamique et à livrer ses trésors au plus grand nombre, conformément à sa mission. Et sans attendre des fonds publics qui, au rythme actuel, mettraient un demi-siècle à arriver !

Vous avez dit changement ?
Député UMP de Lyon depuis 1986, Jean-Michel Dubernard dit sans sourciller avoir constaté sur le terrain, pendant la campagne, "un fort besoin de changement". Il est député depuis 20 ans.
Hollande et la "crédibilité" de Ségolène
Tard dans la nuit, dans l'émission de Christine Ockrent France Europe Express, François Hollande a peut-être furtivement levé le voile sur sa réelle opinion concernant la candidature de Ségolène Royal. Interrogé sur la question de savoir si une popularité faisait un bon candidat, Hollande a tenu à faire un distingo : "Il y a la notoriété de sympathie et il y a la notoriété de crédibilité. Et c'est celle-là qui a permis à François Mitterrand de gagner". C'est la première fois qu'Hollande, à mots couverts, évoque publiquement si cruellement la candidature de Royal.
Philippe Faure sponsorisé par Ricard
Le directeur du théâtre de la Croix-Rousse, Philippe Faure, est en passe d'obtenir, pour son théâtre, le label de scène nationale, mais n'a pas pris le goût du luxe pour autant. C'est à l'espace Ricard - qui offrait un petit jaune à tous lors du bal de lancement de sa saison - qu'il a présenté sa prochaine saison à la presse. "Nous ne sommes pas sponsorisés par Bolloré mais par Ricard ; nous restons populaires !" a lancé Philippe Faure dans un éclat de rire.

Les indiscrétions de la rédaction

Le jackpot est à Charbonnières avec 57,14 % des voix.
Le casino Royal n'a en revanche pas eu la "win" avec 11,85 %.

Où sont les cocos ?
Marie-George Buffet a réalisé l'un de ses meilleurs résultats locaux dans la commune, encore communiste, de Givors.
Mais avec 6,41 % des voix, le maire Martial Passi a du souci à se faire... La candidate communiste a même failli se faire rattraper par Olivier Besancenot qui est derrière elle, à une voix près...

Zéro pointé
A St-Jacques des Arrêts, on n'aime pas l'extrême gauche. Besançenot, Schivardi, Buffet et Laguiller ont touché le fond : 0 % pour tous les quatre ! Dominique Voynet, fait également "Fanny" dans le petit village de Vernay : zéro voix !

Les citations de Collomb
Dans ses derniers discours - nombreux en cette période d'inaugurations tous azimuts - le maire de Lyon est plus littéraire que géomètre. Plutôt que d'égréner des mètres carré, il préfère citer les grands auteurs. Pour la pose de la première pierre de la tour Oxygène, Collomb a cité Sartre (Situations III). Pour l'inauguration des berges du Rhône, le 9 mai, il devrait citer Strabon, Benjamin Constant, Hippolyte Taine ou encore Victor Hugo. Gare à la surchauffe intellectuelle !

Ginon en Italie ?
Olivier Ginon (GL Events) multiplie les contacts avec le Pdg de Motorshow, un groupe important de Bologne qui a beaucoup de salons à Turin, Rimigni et Bologne. Ginon pourrait s'en porter acquéreur.

Pas en Progrès !
Lundi, il n'y avait pas de Progrès dans les kiosques : grève syndicale ! C'est la première fois de son histoire que le quotidien n'est pas présent pour un rendez-vous électoral de cette envergure.

Tous sur Najat TV !
La porte-parole lyonnaise de Ségolène Royal a fait un excellent premier tour... devant les écrans de télévision. Sur France 2 et France 3, elle a affiché un sourire conquérant et s'est très bien débrouillée face aux vieux briscards du petit écran électoral.

à lire également
Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".

Les commentaires sont fermés

Les indiscrétions de la rédaction

Elu député de la Drôme en 1993 et 2002, maire de Crest depuis 2002, Hervé Mariton, 47 ans, a aussi été conseiller régional de Rhône-Alpes de 1986 à 2002, où il a laissé un cuisant souvenir. En 1998, il a fait partie - comme 57 autres élus de sa majorité - de ceux qui ont mêlé leur voix avec celles des élus frontistes pour permettre à Charles Millon de conserver la présidence. Mais surtout, toute honte bue, cet esprit qu'on dit "brillant", polytechnicien diplômé de Sciences Po Paris, avait abdiqué devant le Front national pour obtenir une vice-présidence (Culture et enseignement supérieur) à la Région. Sur injonction de Bruno Gollnisch, Hervé Mariton avait renié publiquement des propos qu'il avait tenus par le passé. "Non le Front-national n'est pas un parti xénophobe et raciste" avait-il soufflé piteusement à la tribune de Charbonnières pour gagner les suffrages du FN.
Membre du comité exécutif de l'UMP depuis 2005, Hervé Mariton était devenu un fervent lieutenant de Dominique de Villepin, toujours prompt à happer les caméras et les micros dans les couloirs de l'Assemblée nationale pour défendre son champion et contrer les sarkozystes... Aujourd'hui, il obtient un portefeuille ministériel et fait partie des derniers ralliés à Sarkozy. Dernier des millonistes, dernier des villepinistes, mais pas dernier des opportunistes...

Les indiscrétions politiques

Phénomène
Henry Chabert affirme que sur les marchés, il rencontre beaucoup de gens qui veulent aller voir Sarkozy, sans être pourtant complètement convaincus. "Pour une grand-messe de ce genre, attirer au-delà de ses supporters, c'est un phénomène nouveau" affirme-t-il.

L'UMP s'inquiète pour Ségolène
Et si Ségolène Royal était éliminée au premier tour ? L'hypothèse ne réjouit pas l'UMP Lyonnaise, bien au contraire. Une militante confie : "Je suis pour un PS fort, j'espère que tout se passera bien pour madame Royal. Si elle n'est pas qualifiée, j'en voudrai beaucoup au PS qui, collectivement, n'a pas su se réformer depuis 2002." Est-ce la peur d'affronter Bayrou au second tour ? "Non, Bayrou on ne connaît pas son programme, pas de danger. Mais si au 2e tour, il n'y a pas de réel choix, que c'est comme en 2002, la nouvelle majorité n'aura pas les moyens de mener sa politique" ajoute-t-elle. En gros à l'UMP, c'est "Tiens le coup Ségolène !"

Découvrez pour qui voter
Vous vous tâtez encore ? Vous ne savez plus ou vous en êtes ? Des Lyonnais ont concocté pour vous "MonVoteamoi" conçu sur le modèle du "StemWijzer", le test de préférence politique le plus populaire crée par l'IPP (l'Institut néerlandais pour la Participation Politique). Cliquez donc www.monvoteamoi.fr et découvrez pour qui voter... pour rester fidèle à vos idées.

à lire également
Jean-Jack Queyranne conseil régional 4.01.16 Tim
Entretien. Resté fidèle au PS et fâché avec Gérard Collomb depuis les dernières élections régionales, l'ancien ministre de l'Intérieur et président de la région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne souhaite que la gauche se rassemble pour proposer une alternative à Lyon. Il décrit Gérard Collomb comme "le ministre des bourdes", qui "a toujours joué perso" et qui […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut