1ERE CIRCONSCRIPTION DU RHONE : HAVARD, TOMBEUR DE COMPARINI

Historique depuis 1988 (redécoupage Pasqua) : Bernadette Isaac-Sibille (UDF, 1988 - 2002) ; Anne-Marie Comparini (UDF, 2002 - ...)

Rappel 1er tour de la Présidentielle : Gauche : 35,6 % - UDF : 22,5 % - Droite : 41,8 %. 2e tour : Sarkozy : 52,3 % - Royal : 47,7 %.

Résultats : Anne-Marie COMPARINI (Modem) : 17,37 % ; Adine ROUVEURE (LFA) : 0.69 % ; Sabiha AHMINE (PCF) : 2.98 % ; Yves GUYON (CNIP) : 0.43 % ; André MORIN (FN) : 4,07 % ; Bertrand ARTIGNY (Verts) : 3,6 % ; Marie-Laure BOULOT (MPES) : 1,42 % ; Marie-Christine PERNIN (LO) : 0,83 % ; Raphaël PEUCHOT (MPF) 1,19 % ; Mohamed RAFED (GA) : 1,16 % ; Florence LAVIALLE (LCR) : 2,58 % ; Thierry BRAILLARD (PRG) : 23,52 % ; Michel HAVARD (UMP) : 40,18 % ; Georges FRETIERE (RIC) : 0,0 %.

Il aurait sans doute suffi à Anne-Marie Comparini d'appeler à voter Sarkozy entre les deux tours de la présidentielle pour sauver sa tête. Mais Comparini est restée fidèle jusqu'au bout à François Bayrou. Elle le paye d'une humiliante 3e place, derrière Havard (UMP) et Braillard (PRG). L'abstention lui joue en plus un mauvais tour, puisqu'elle est éliminée, n'atteignant pas la barre des 12,5 % des inscrits. L'abstention permet à l'inverse à Havard d'écraser ce premier tour. Le second tour semble plié en sa faveur, même si Braillard y croit encore et demande à Comparini d'appeler à voter pour lui : "Moi j'ai voté pour elle en 1998" rappelle-t-il. C'était cependant dans le cadre très particulier d'un "arc républicain" pour faire barrage à l'alliance Millon-FN. Pas sûr que Comparini lui renvoie aujourd'hui l'ascenseur.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut