Illustration police Tim 26
© Tim Douet

Vénissieux : ils sont arrêtés avec des armes et du cannabis

Cinq personnes ont été interpellées à Vénissieux avec du cannabis et des armes avec leurs munitions alors qu'ils occupaient le domicile de personnes en vacances.

Un Villeurbannais de 26 ans, trois SDF de 32, 29 et 20 ans et un Vénissian de 32 ans ont été arrêtés ce vendredi à 18h25 à Vénissieux alors qu'ils occupaient sur le domicile de personnes en vacances. L'appartement a alors été perquisitionné. Une perquisition qui a permis de découvrir de la résine et de l'herbe de cannabis, de l'argent et des cartons contenant des vêtements, plusieurs pistolets et leurs munitions.

Le Vénissian et deux des SDF ont été mis hors de cause et laissés libres. Les enquêteurs ont alors déterminé que cet appartement était sous-loué par les deux autres individus qui ont été présentés ce dimanche au parquet pour "violation de domicile, trafic de stupéfiants, recel de vol et port d'arme prohibé de catégorie A". Ils ont été laissés libres et une information judiciaire a été ouverte.

6 commentaires
  1. jpbc - dim 13 Déc 15 à 10 h 49

    (1) La prohibition reste un échec, mais la légalisation aussi ( comme dans le cas de l'alcool et ses conséquences ; les taxes qu’ils rapporte à l‘État sont loin de compensées les dépenses pour remédier aus dégâts que cette alcool provoque), et c’est même un échec aussi sûr quand on connait les effets du cannabis : c’est une drogue vicieuse et dure. Elle provoquera une destruction des spermatozoïdes suivant la quantité de THC ingurgité ; une femme enceinte qui fume régulièrement du cannabis peut donner naissance à un enfant prématuré de taille ou de poids insuffisant. Si le trafic est légalisé pour « couper » les revenus des terroristes, alors des terroristes vont « trafiquer légalement », non ? Ils vont pouvoir cultiver et vendre leur drogue encore plus facilement ...

  2. jpbc - dim 13 Déc 15 à 10 h 51

    (2) ... plus facilement que maintenant qu’ils sont « gênés » (recherchés, traqués) par la police et les douanes. Ne vont-ils pas avoir de beaux jours devant eux ? L’État et les terroristes en parfaite entente ! (40% du terrorisme, ce sera la part de l’État . Et avec une taxe à 51%, l’État serait …majoritaire !) La nouvelle donne serait alors la suivante : - « Vous nous payez 40% de taxe sur votre chiffre d’affaire, et on vous laisse droguer la population. Vous avez notre bénédiction. De l’argent frais dans nos caisses ! On soignera notre population par derrière, pour que notre rôle de protecteur soit respecté » dit l’État aux ex-dealers, parfois terroristes, et nouveaux producteurs très respectables et politiquement corrects. - « Grand merci ! C’est bien mieux de vivre ...

  3. jpbc - dim 13 Déc 15 à 10 h 53

    (3)...C’est bien mieux de vivre désormais en paix ! On va pouvoir légalement droguer la planète. On n’osait même pas imaginer un tel retournement de situation il y a quelques mois de cela ! Encore merci ! Finalement, on n’est de la même trempe, vous membres de l’État, et nous les ex-dealers et malfrats, mais désormais honnêtes commerçants officiellement ! » répondent en coeur les producteurs de cannabis et d’autres drogues…

  4. jpbc - dim 13 Déc 15 à 10 h 57

    Interdiction et légalisation ( regardez l’alcool) montrent leurs points faibles. La solution à la prise de drogues « récréatives » restera toujours la prévention par le biais de l’éducation des jeunes, et moins jeunes. Voici ce qu’a écrit le chercheur et humaniste américain Ron Hubbard à ce propos : « Si l’on veut s’occuper complètement des effets atroces des drogues _ et l’enjeu est trop important en termes de vie humaines pour ne pas tenter de le faire _ il est nécessaire d’acquérir une plus grande compréhension des effets réels des drogues sur le corps et l’esprit. Selon l’observation, les utilisateurs de drogues campent apparemment sur l’idée fausse que « si vous êtes insensible, rien ne peut vous blesser ». Les drogues sont probablement un moyen de défense...

  5. jpbc - dim 13 Déc 15 à 10 h 58

    (2) ...moyen de défense contre les tourments de la vie quotidienne. Elles bloquent en effet la douleur et autres sensations indésirables. Mais il existe également de nombreuses sensations désirables et les drogues bloquent toutes les sensations. Habituellement, sur le plan sexuel, une personne sous l’effet de drogues sera tout d’abord très stimulée. C’est l’impulsion de « procréation avant la mort ». En d’autres termes, comme les drogues sont des poisons, le corps instinctivement perçoit une menace à sa survie et tente alors de se reproduire. Mais le premier élan passé, il sera de plus en plus difficile d’obtenir la stimulation des sensations sexuelles. L’effort pour obtenir une telle stimulation devient alors obsessif, tandis ...

  6. jpbc - dim 13 Déc 15 à 10 h 59

    (3)..., tandis que l’acte lui-même apporte de moins en moins de satisfaction. En dépit d’une propagande contraire, même la sensation sexuelle est bloquée par les drogues, et ceci bien qu’elles l’aient apparemment augmentée une ou deux fois. Après cela, elle est éteinte, complètement éteinte… »

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut