Palais de justice de Lyon - Balance
© Tim Douet

Procès skinheads : des peines de prison ferme confirmées

La cour d’appel de Lyon a condamné Malko Chatain et Anthony Fracanelli à 5 ans de prison dont un an avec sursis. Les deux hommes comparaissaient en appel pour la violente agression d’un couple d’extrême gauche à Villeurbanne. Yvan Benedetti, ex-président du groupuscule d’extrême droite radicale L’Œuvre française, était présent cet après-midi à l’énoncé de l’arrêt.

Contrairement à novembre dernier où le jugement du tribunal correctionnel de Lyon avait été rendu dans une ambiance délétère, l'arrêt a été donné beaucoup plus sereinement. Pas de cris, ni d'injures. Outre la famille des deux prévenus, Yvan Benedetti était présent à la cour d'appel en tout début d'après-midi. Ils n'ont pas souhaité répondre aux questions de Lyon Capitale.

Malko Chatain et Anthony Fracanelli ont donc été condamnés à 5 ans de prison dont un an avec sursis. Ils ont également l'obligation de payer les lourds dédommagements aux parties civiles. Les deux hommes avaient fait appel de leur condamnation à 5 ans de prison ferme, rendue en novembre dernier pour la violente agression d'un couple sur un parking à Villeurbanne, qui rentrait d'une soirée. Cinq autres hommes, également impliqués dans cette affaire et condamnés à des peines moindres en première instance, n'avaient pas fait appel de la décision du tribunal.

La page judiciaire tournée ?

"Mes clients sont toujours très choqués, avance Me Sayn, avocat des parties civiles, interrogé à l'issue du jugement. Ils vivent encore au jour le jour. Mais, si les deux prévenus ne formulent pas un pourvoi en cassation, la page judiciaire sera enfin tournée. Ils arriveront, peut-être, à passer à autre chose."

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut