Lyon : le procès de l’agresseur de Marin débutera ce mercredi 2 mai

Un an et demi après l’agression de Marin, venu défendre un couple s'embrassant dans la rue, le principal suspect va être jugé à partir de ce mercredi à Lyon.

Le 11 novembre 2016, Marin était intervenu entre deux hommes qui insultait un couple en train de s'embrasser devant le centre commercial de la Part-Dieu. Après la rixe, le jeune Lyonnais était monté dans un bus, en compagnie de sa petite amie, suivi par son agresseur qui lui avait asséné plusieurs coups de béquille sur le crâne, le plongeant dans le coma. Après une longue rééducation, Marin “va mieux comme il l'avait assuré sur sa page Facebook suivie par près de 200 000 personnes. Pourtant lui même admet avoir  “abandonné l'espoir de redevenir le Marin d’avant, qui pouvait jouer au foot, danser avec ses amis et son amoureuse en soirée”.

Ce dernier se prépare maintenant mentalement à affronter trois jours d'audiences qui se tiendront à Lyon à huis clos jusqu'à vendredi. Son agresseur, âgé de 17 ans au moment des faits, comparaîtra pour “violences ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente, avec usage d’une arme” et encours jusqu'à 15 ans de prison. Le jeune homme et sa famille seront défendus par l'avocat pénaliste réputé Jean-Félix Luciani. En rééducation en Suisse depuis 9 mois, le jeune homme a récemment annoncé qu’il allait quitter les lieux, l’équipe médicale estimant “qu’il n’évoluait pas assez depuis plusieurs semaines”. Il envisage désormais une nouvelle forme de rééducation dans la région lyonnaise cette fois-ci.

à lire également
Le délibéré rendu ce mardi 16 juillet dans l'affaire du GSP de Vénissieux met hors de cause six policiers sur les sept poursuivis pour des faits de corruption. Ils sont en revanche tous condamnés pour violation du secret professionnel. Les avocats comme le parquet ont dix jours pour faire appel.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut