Marin
© DR

Un an et demi après son agression, Marin va mieux

A un mois et demi du procès de son agresseur présumé, le jeune homme qui avait été violemment passé à tabac, à Lyon, en novembre 2016, pour avoir défendu un couple à la Part-Dieu, a remercié les personnes l'ayant soutenu dans une courte vidéo.

"Encore beaucoup de fatigue mais moins de douleur post opératoire". Un an et demi après avoir été violemment passé à tabac à la Part-Dieu, Marin apparaît face caméra sur ses réseaux sociaux. Le jeune homme y raconte avoir repris la rééducation et continuer à récupérer. "Je voulais vous remercier de votre soutien indéfectible qui m'aide à me battre", glisse-t-il à l'adresse des internautes qui le suivent. La page Facebook Je soutiens Marin compte près de 200.000 abonnés. Elle a permis d'agréger les soutiens envers mais aussi les opérations de collecte de dons, pour financer les opérations très coûteuses qui ont sauvé la vie du jeune homme.

Le procès de l'agresseur présumé de Marin se tiendra du 2 au 4 mai prochains à la cour d'Assises du Rhône. Il comparaîtra pour "violences ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente, avec usage d’une arme". L'arme, c'est une béquille avec laquelle Marin avait reçu de violents coups à la tête, dont un le plongeant dans le coma. Le jeune homme et sa famille seront défendu le pénaliste réputé Jean-Félix Luciani.

à lire également
Depuis deux mois et demi les cheminots sont en grève. À 11 h 30 ce vendredi, ils s’étaient donnés rendez-vous devant la gare Part-Dieu pour rejoindre le siège régional de Trandev, qui pourrait devenir le concurrent principal de la SNCF.  La grève des cheminots est toujours d’actualité. Ce vendredi à 11h30 gare Part-Dieu, une centaine de cheminots se sont réunis pour manifester contre le […]
1 commentaire
  1. Kasneh - 17 mars 2018

    Faut-il rappeler que Marin a été agressé dans le bus C2 après avoir pris la défense d'un couple qui s'embrassait à la station. Son agresseur n'ayant pas apprécié son intervention.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut