Police lyon
© Tim Douet

Lyon 2e : un homme au tribunal pour s'être gratté l'entrejambe

L'exhibitionniste qui a été interpellé mardi matin n'en était finalement pas un. La femme qui l'avait dénoncé a précisé qu'il se grattait simplement la braguette. Il a néanmoins été présenté devant le tribunal pour refus d'obtempérer.

L'homme interpellé mardi matin pour exhibitionnisme au parking Saint-Antoine ne faisait que se gratter les parties génitales à travers son pantalon. C'est ce qu'a finalement indiqué la femme qui avait, dans un premier temps, alerté la police pour exhibitionnisme, rapporte Le Progrès ce vendredi.

Un vrai problème pour les forces de l'ordre puisque l'individu, suite à son interpellation, a refusé de décliner son identité et de se soumettre au prélèvement de son ADN et de ses empreintes. Si ses actes dans le parking ne sont pas répréhensibles, le refus d'obtempérer l'est.

Il a donc été présenté au parquet et est passé ce jeudi devant le tribunal des comparutions immédiates. Là encore, l'individu d'une vingtaine d'années refuse de coopérer. Le tribunal a donc décidé d'un renvoi de l'affaire dans un délai de deux à six semaines, mais n'a pas jugé nécessaire de le maintenir en détention.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 19 août 2016

    Ou comment engorger les tribunaux avec... rien. . Et sinon, 'dénonciation de crime imaginaire', ce n'est pas puni par la loi ? :o) Vu les problèmes que ça pose au Monsieur, il y a peut être moyen d'avoir des dommages et intérêts ? :o)

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut