François Devaux souhaite retirer sa plainte contre le père Preynat

François Devaux, le président de l’association de victimes La Parole Libérée, a décidé de retirer sa plainte suite à la décision du procureur de Lyon de classer sans suite l’enquête pour non-dénonciation d’abus sexuels sur mineurs, impliquant notamment le cardinal Barbarin.

Le geste de François Devaux est symbolique. Il se veut une dénonciation du système judiciaire, suite à la décision du procureur de Lyon de classer sans suite l’enquête sur le cardinal Barbarin. Il était reproché au cardinal de ne pas avoir dénoncé les faits du prêtre Bernard Preynat à la justice.

François Devaux confie au journal Le Progrès : "Après six mois de combat pour la prise de conscience, la justice a décidé de dire “continuez à procéder ainsi, vous ne risquez rien”." L’homme se serait fait agresser sexuellement par le père Preynat à l’âge de 10 ans et se bat aujourd’hui pour briser une omerta qui selon lui règne dans les affaires de pédophilie : "Combien de temps les citoyens français vont accepter que des prêtres pédophiles soient en lien avec des enfants ?"

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut