© Frédéric Jean

Nuits de Fourvière à Lyon : retour en images sur la nuit du jazz italien

Pour cette soirée du 15 juin aux Nuits de Fourvière, à Lyon, le quatuor porté par le saxophoniste italien Stefano Di Battista a rendu hommage à Ennio Morricone. Une interprétation qui a restitué avec émotion et énergie, les mythiques bandes originales du maestro italien.


Attestations de vaccination, masques et distanciation sont de rigueur pour les festivaliers pour cette quatrième soirée musicale des Nuits de Fourvière.

.   


Le duo Giovanni Guido (piano) et Luca Aquino (trompette) ont assuré une première partie de soirée très jazzy, tout en douceur, sur la grande scène des Nuits de Fourvière.

© Frédéric Jean

Stefano Di Battista, interprétant avec virtuosité le thème du film de Sergio Leone, Le Bon, la Brute et le Truand

© Frédéric Jean

André Ceccarelli, très inspiré et tout en justesse, pour rythmer et suivre Stefano di Battista qui n'hésite pas à "dépasser" la partition d'Ennio Morricone, dans des envolées parfois teintées d'abstraction, mais toujours précise.

© Frédéric Jean

De gauche à droite, le quatuor qui a enchanté les spectateurs : Fred Nardin (piano), Daniele Sorrentino (contrebasse), Stefano Di Battista (Saxophone) et André Ceccarelli (batterie).

© Frédéric Jean

 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut