Agnès Fiard, 12 août 1932 François Joseph Guiguet . 1860-1937 Dessin aux deux crayons — 300/500 €

Le peintre François Guiguet aux enchères à Lyon

La maison de vente Artenchères met en vente, à Lyon, un ensemble de plus de cent dessins provenant directement de François Guiguet, l’un des plus grands portraitistes de sa génération.

Portrait d’Emilio Oldrini - Lyon François Joseph Guiguet . 1860-1937
Mine de plomb et sanguine sur papier crème — 150/200 €

Artiste de grande réputation, dont les œuvres sont aujourd’hui conservées au musée d’Orsay, au Louvre, au Musée des Beaux-Arts de Lyon, François Guiguet (1860-1937) était l’un des plus grands portraitistes de sa génération. Apprenti menuisier chez son père, au hameau de Corbelin, village de la campagne dauphinoiss les dons artistiques de François Guiget se révèlent très tôt, explique l'Association François Guiguet (ici). Le docteur Gauthier, médecin de la famille, s'intéresse à ses dessins et en 1876, alors que Guiguet a 16 ans, il conseille de les montrer à François-Auguste Ravier, le célèbre paysagiste qui vit à Morestel. Celui-ci devient son premier maître et c'est sur sa recommandation qu'en 1879, François Guiguet entre à l'école des Beaux-Arts de Lyon où il suit l'enseignement de Michel Dumas, ancien élève d'Ingres.

Peintre intimiste et portraitiste

Petit garçon au col marin, 19 juin 1913 François Joseph Guiguet . 1860-1937 Dessin aux deux crayons . 28x22 cm
— 300/400 €

 

En 1882, il obtient le prix de Paris. Fort de ses rencontres et soutiens, lit-on sur le site musees.isere,  il s’est forgé une personnalité qui permet de reconnaître ses œuvres à sa note particulière. François Guiguet, peintre intimiste et portraitiste, s’est fait une spécialité de la représentation de l’enfance, de la femme, du regard et de la vie. Dans sa maison natale, où il est revenu régulièrement, il a trouvé auprès de sa famille une source d’inspiration.

Ami de Degas et de Puvis de Chavanne, invité à présenter ses œuvres aux expositions impressionnistes et symbolistes parisiennes avec Toulouse-Lautrec et Cézanne, Guiguet n’a pourtant jamais souhaité être rattaché à un mouvement, ni à une école. Jouissant d’une totale liberté artistique, Guiguet recherchait la plus grande maîtrise technique pour rendre la vitalité et l’âme de ses modèles. Un ensemble de plus de cent dessins provenant directement de la succession Guiguet sera mis aux enchères jeudi 10 février 2022 à Lyon par la maison Artenchères.

"Ce peintre dont l'art a la joliesse modeste" (New York Herald)

Les enfants LIARD-CHABRAN
La Tour du Pin, 29 octobre 1915
François Joseph Guiguet . 1860-1937 Dessin aux deux crayons . 25x35 cm — 150/200 €

"Ses portraits d’enfants sont particulièrement captivants et sont sa grande spécialité", explique Me Agnès Savart, commissaire-priseur et directrice chez Artenchères, en rappelant que ces représentations sont toujours particulièrement recherchées par les amateurs et les collectionneurs. "Il excelle dans l’art de représenter la jeunesse en saisissant la spontanéité de ses modèles. On est instinctivement attiré par leur regard, magnifiquement exprimé." Au catalogue de la vente du 10 février figurent plusieurs portraits d’enfants, souvent des croquis de ses futurs tableaux.

Bien connu des amateurs, l’art de Guiguet est également plébiscité par les grandes personnalités de l’époque. Le Tout Paris le courtise pour être portraituré par ses soins : ministres, industriels, femmes puissantes, banquiers et même le président du Sénat font appel à lui. Et lorsque ses œuvres sont envoyées à l’étranger, dans le cadre d’expositions en Europe et aux États- Unis, sa renommée devient alors internationale. Comme le souligne un article paru dans le New York Herald (où il est maintes fois cité, explique Artecnhères) en 1904, ce "peintre, dont l’art a la joliesse modeste, (...) gagne lentement la grande notoriété... "

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut