Bouchon sur le pont de la Mulatière © Tim Douet
Image d’illustration © Tim Douet

La qualité de l'air s'améliore à Lyon, la circulation différenciée se termine

Après un épisode de pollution aux particules fines, l'air devient plus respirable à Lyon. La préfecture lève l'alerte et la circulation différenciée.

"Compte tenu de l’amélioration de la qualité de l’air dans le bassin lyonnais-nord Isère, le préfet lève les mesures mises en place, notamment la circulation différenciée", indique la préfecture du Rhône. Dès lundi 17 janvier après-midi, toutes les voitures peuvent de nouveau circuler à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire.

Samedi 15 et dimanche 16 janvier, suite à un pic de pollution aux particules fines PM10 depuis le milieu de semaine, seules les voitures aux vignettes Crit'Air 1, 2 ou 3 pouvaient circuler dans une zone définie de l'agglomération lyonnaise.

Atmo, l'agence qui mesure la qualité de l'air dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, affirme que lundi 17 janvier "un vent de nord léger à modéré pourrait contribuer à disperser les polluants émis par la reprise des activités de semaine, notamment sur l'axe central de la région. Par conséquent, la qualité de l’air devrait s’améliorer, même si certains territoires restent exposés à des taux importants de particules très fines." Une prévision qui a amené à la levée de l'alerte pollution.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut