@ Massimo Goyet

Gadagne : nouveau parcours du musée des arts de la marionnette

Le musée des arts de la marionnette de Gadagne inaugure un nouveau parcours. Nommée Virevolte, la nouvelle exposition fait partie de la stratégie de modernisation du musée Gadagne, renouvelé à 60%

Le musée des Arts de la marionnette (MAM) – anciennement musée des marionnettes du monde – ouvre un nouveau parcours, nommé Virevolte. Parmi les 10 salles du MAM, 110 nouveaux objets font leur apparition, soit une modification de 60% des objets. En plus de ceux-ci, les pièces maîtresses du musée, de Guignol au Père et la Mère Coquard, sont mis en valeur dans l'exposition.

@ Massimo Goyet

L’art de la marionnette, qu’il soit comique, tragique ou politique est interrogé autour de quatre points qui structurent la visite : qu’est-ce que la marionnette ? D’où vient la marionnette ? A quoi sert la marionnette ? Comment se joue la marionnette ?

Une exposition vivante pour un art vivant

La virevolte est censée représenter le renouvellement du musée : ce changement de parcours s’inscrit dans la stratégie de musée évolutif. En effet, tous les quatre ans, le musée va voir évoluer son parcours. Ainsi, l'exposition actuelle sera visitable jusqu'en 2026 où elle sera de nouveau modifiée.


"L’exposition ne peut plus être permanente et figée"


Le directeur du musée, Xavier de la Selle, explique que pour illustrer un art vivant, "l’exposition ne peut plus être permanente et figée". Ce choix, au-delà du facteur modernisant, permet aussi d’assurer une meilleure conservation des objets qui ne sont donc pas constamment exposés.

@ Massimo Goyet

Le premier parcours avait ouvert en 2018 après des travaux, et c’est donc le deuxième parcours qui a été inauguré mercredi 15 juin. Les salles sont conçues pour pouvoir évoluer de parcours en parcours, notamment grâce aux "filtrines" rouges qui protègent les œuvres.

Les arts de la marionnette

Véritable parcours à travers les époques et les continents, le musée présente la marionnette pour qu’elle parle à tous les publics. Ainsi, le MAM a inauguré des partenariats avec un réseau de musée et notamment avec un prêt du musée Lugdunum.

Art vivant, le musée collabore aussi avec des compagnies contemporaines, et certaines pièces exposées peuvent même être retirées pour des spectacles. Une salle est réservée, pour une exposition temporaire, à un artiste à qui est donnés carte de blanche au sein de celle-ci. Jusqu’en 2023, c’est le marionnettiste et metteur en scène Renaud Herbin qui a pris possession de cette salle.

@ Massimo Goyet

Un parcours interactif et familial

Le nouveau parcours donne une place importante à l’interaction. Au centre de cet objectif, une salle entière réservée à la mise en pratique avec une scène, des objets et des matériaux. La vidéo prend aussi une place importante tout au long de la visite avec des extraits de spectacles mais aussi des interviews croisés entre des acteurs de la marionnette.

@ Massimo Goyet

Pour prolonger l’expérience, le musée propose enfin une sélection de spectacles aux visiteurs. Le MAM a ainsi annoncé un partenariat avec 14 nouvelles compagnies dont la compagnie Arnica, qui propose des objets de ces coulisses en exposition.

Infos pratiques : musée ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h

Lire aussi : Le Musée Gadagne a 100 ans : retour sur une longue histoire lyonnaise

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut