des militaires au milieu de la foule place Bellecour.
@JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Fête des Lumières 2015 : centre-ville bloqué et sécurité renforcée

Ce mardi 8 décembre, à l’occasion de la Fête des lumières, la circulation sera totalement bloquée sur la Presqu’île et dans le Vieux-Lyon, alors qu’un important dispositif de sécurité sera mobilisé pour sécuriser les festivités.

des militaires au milieu de la foule place Bellecour. ()

@JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

La Fête des lumières a été transformée cette année en hommage aux victimes des attentats de Paris. D'habitude réparties sur quatre jours, les festivités dureront cette fois une seule journée qui concentrera tous les visiteurs. Pour l'occasion, le préfet de région, Michel Delpuech, et le maire de Lyon, Gérard Collomb, ont assuré que "l'État mobiliser[ait] l'ensemble de ses moyens pour garantir des conditions optimales de sécurité pour cette nouvelle configuration de la Fête des lumières". Au total, près de 600 personnels seront mobilisés dans ce dispositif de sécurisation.

La circulation coupée dans le centre

Pour l'occasion, un périmètre de sécurité sera mis en place sur la Presqu'île de la place Bellecour jusqu'à la place des Terreaux ainsi que dans le Vieux-Lyon (zone verte sur le plan). Dans ce périmètre, toute circulation sera interdite à partir de 17h30. Le dispositif concernera l'organisation des secours et de sécurisation générale. La circulation sera aussi coupée au niveau du quai Fulchiron.

Pour les secours, quatre casernes déportées (ERDF, EDF, Samu, Sdis) seront sur place en cas de besoin d'intervention rapide. 12 postes de secours seront pris en charge par une cinquantaine de secouristes de la Croix-Rouge pour répondre aux premiers soins. 6 postes médicaux avancés (Pathé Bellecour, cour d'appel, opéra, Poste...) seront installés pour la prise en charge éventuelle de victimes. Au total, près de 130 pompiers et 30 véhicules de secours seront ainsi mobilisés.

Les militaires mobilisés

Les différentes zones piétonnières, les axes médians de la Presqu'île et la rive droite de la Saône feront l'objet d'une sécurisation renforcée par des équipages de la brigade anticriminalité (Bac), une colonne de la compagnie départementale d'intervention (CDI), deux équipages canins de chiens de défense mobilisés en périphérie.

En plus de ce dispositif, des forces mobiles seront déployées sur zone afin de sécuriser la Presqu'île et la rive gauche de la Saône, par patrouilles pédestres de cinq militaires. Dans le cadre de l'opération Sentinelle, une quarantaine de militaires seront répartis en groupes pédestres visibles, tandis que d'autres seront implantés dans des lieux tenus secrets. Par ailleurs, une équipe de déminage restera en alerte et le Raid de Lyon sera mobilisable en cas de nécessité.

Pour finir, des policiers de la sécurité publique, renforcée par la présence de plus de 150 policiers municipaux, participeront à la régulation des flux, à la prise en charge de la sécurité de proximité et à l'aide au pilotage des secours.

Tout ce dispositif sera chapeauté par Lucien Pourailly, inspecteur général de la direction départementale de la sécurité publique. Il sera assisté de quatre commissaires et six officiers, tous présents sur le terrain.

plan fête des Lumières

©onlymoov
plan fête des Lumières
à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - qui dit que l'information rime avec sérieux ? La satire, c'était le dada de Lyon Capitale dans la rubrique "On se mêle de tout". Le 17 juin 1998, Gérard Collomb a hâte d'entrer dans le Palais du Luxembourg et la Coupe du monde est vivement critiquée par […]
2 commentaires
  1. fab69serrurier - 8 décembre 2015

    Dur dur l'intervention dans le 1er cet aprem... Sam http://vitrier.xn---lyon-qqa.fr/

  2. bdaph69hug - 8 décembre 2015

    la fête des lumières est à l'origine et reste une fête religieuse pour certains... dans ce contexte, il me semble important d'en parler et de ne pas le passer sous silence... de la fête des lumières, il reste, et demeure, en premier lieu, ce message 'merci Marie' et les luminions que les catholiques lyonnais mettent pour lui rendre honneur. Ils s'associent ainsi et aussi à l'hommage que tous rendent ce soir aux victimes des attentats du 8 novembre...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut