Betroffenheit de Crystal Pite et Jonathon Young © Wendy D

Culture, danse et vidéo : à Lyon, Numeridanse fête ses 10 ans 

Avec comme parrain le cinéaste Cédric Klapisch, la plateforme multimédia Numeridanse invite les spectateurs du monde entier à célébrer l’art chorégraphique sous toutes ses formes.

Créée en 2011 par la Maison de la danse en collaboration avec le Centre national de la danse, Numeridanse est aujourd’hui l’unique plateforme de la danse au monde présentant des archives et des spectacles récents de tous styles. Constituée de plus de 4 000 vidéos avec 800 auteurs référencés, elle a généré en 2020 plus d’un million de visites, développant également des outils pédagogiques qui aident les enfants et les enseignants à découvrir le monde de la danse.

Chatter avec Klapisch


Cédric Klapisch © Emmanuelle Jacobson-Roques

Pour fêter ses dix ans et en hommage à Charles Picq (décédé en 2012), qui capta pendant trente ans tous les spectacles de la Maison de la danse et qui imagina cette plateforme, la Maison de la danse propose, du 10 au 17 novembre, un festival en ligne et gratuit, avec de grands films de danse, des documentaires, des master classes, des webinaires et des événements retransmis en direct.

Et quoi de plus naturel que de solliciter le parrainage d’un autre réalisateur passionné de danse qui tourne actuellement une fiction avec le grand chorégraphe Hofesh Shechter, soit Cédric Klapisch lui-même ? Il a réalisé, entre autres, un téléfilm documentaire Aurélie Dupont, l’espace d’un instant et Dire merci, une vidéo tournée avec les danseurs du Ballet de l’Opéra national de Paris pendant le premier confinement.

Klapisch interviendra lors d’une master classe intitulée Cadrer l’incadrable avec des étudiants de La Fémis et du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris sur la manière dont on filme la danse et le mouvement.

Retransmise en direct, cette rencontre s’annonce passionnante d’autant qu’elle permettra aux spectateurs de chatter avec lui. De la même manière, ces derniers pourront assister à L’Échauffement du danseur avec Carolyn Carlson tandis qu’une exposition virtuelle sera présentée, retraçant le parcours de cette icône de la danse contemporaine qui séduit les Lyonnais depuis quarante ans.


Une sélection de films, de documentaires et de courts métrages inédits


S’il est impossible de citer tous les films, on note la présence de la chorégraphe irlandaise enragée et engagée Oona Doherty, d’un double focus sur Le Boléro et le Sacre du printemps de Béjart, du merveilleux Swan Lac d’Andy De Groat, de Maguy Marin, du sublime Chotto Xenos d’Akram Khan sans oublier Les Rêves dansants, qui suit l’aventure vécue par des adolescents ayant travaillé pendant un an sur Kontakthof, un des plus beaux spectacles de Pina Bausch…

Une soirée organisée avec la plateforme artistique DAN.CIN.LAB autour du cinéma dansé propose une sélection de courts métrages du monde entier où le corps dansant raconte les histoires autrement, avec fureur, amour, poésie, humour.

Les enfants ne seront pas en reste avec des ateliers proposés via des jeux et ils pourront danser seuls ou en famille avec des chorégraphes et danseurs.

Deux autres rencontres s’annoncent intéressantes : L’expérience physique du spectateur (de danse) avec Anne Décoret-Ahiha anthropologue de la danse qui nous propose d’observer ce qui se passe en nous lorsque l’on regarde un spectacle – des découvertes en neurosciences ayant permis de mieux comprendre les perceptions que nous en avons par le regard mais aussi par le corps.

Les Rêves dansants

Olivier Chervin, qui conçoit pour la Maison de la danse des médiations sous forme de vidéoconférences, nous propose avec Pour parler de danse à son public d’expérimenter la manière dont on peut partager son ressenti sur un spectacle, que ce soit avec ses élèves, ses relais, ses amis. Un exercice intimidant et pourtant pas si compliqué que ça !

On retrouvera Charles Picq avec beaucoup d’émotion dans le film réalisé après sa mort par le Centre national de la danse, Charles Picq, le regard et la transparence, histoire de se rappeler qu’il est un de ceux qui a le plus œuvré pour la reconnaissance de la danse contemporaine et la constitution d’une mémoire chorégraphique.

Ce formidable événement autour de Numeridanse rassemblera à un instant T des néophytes, des curieux, des passionnés du monde entier constituant une communauté témoin de l’importance de l’art chorégraphique avec toutes ses expressions sociales et humaines, sa puissance de création. À ne pas rater donc !


Numeridanse fête ses 10 ans – Du 10 au 17 novembre – Maison de la danse
www.numeridanse.tv et www.maisondeladanse.com


 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut