Lyon : le programme de l’édition 2016 du Disquaire day

Samedi 16 avril, la musique enregistrée sera à l’honneur pour le Disquaire day. Pour cette édition 2016, parrainée par le groupe Metallica, de nombreux concerts et animations sont prévus à Lyon.

Le Disquaire day est un événement d’ampleur international organisé dans de nombreuses villes du Royaume-Uni, des États-Unis, ou encore du Canada ou de France. Lyon étant l’une des villes françaises qui compte le plus de disquaires, de nombreux événements musicaux y sont organisés samedi 16 avril. Le but de cette journée du disque est donc de valoriser leur travail, essentiel à la survie de l’industrie du disque et de la diversité musicale.

Cette année, onze disquaires (Ric Vintage Records Shop, Art Disques, Chez Emile, Dangerhouse, Groovedge Records Store, Kraspek Myzil, Sofa Records, Tiki Vinyle Store, Gilbert Joseph Lyon, Livity Reggae et Gilbert Joseph Carré de soie) participent à la version lyonnaise de l’événement et proposeront dans leurs boutiques des vinyles en éditions limitées, collectors ou inédits. La sélection ‘‘Local Heroes’’, composée de 16 vinyles de producteurs régionaux, sera également disponible. Toute la journée, des concerts, gratuits pour la plupart, s’enchaîneront.

Le programme :

- 14 heures

GHST propose un showcase gratuit de musique Folk Rock au Kraspek Myzik.

- 15 heures

Au Café-concert Trokson, Riegler Girl, accompagnée de sa guitare fera découvrir son univers Folk Pop, simple et émouvant. Un showcase gratuit.

- 16 heures

Konee7 donnera au Ninkasi Hôtel de Ville un showcase gratuit, mêlant slam, rap et humour, accompagné par un chanteur-guitariste.

- 16 heures

Le Périscope propose un salon d’écoutes individuelles, où vous pourrez venir écouter gratuitement vos vinyles préférés, installés dans un fauteuil, un casque sur les oreilles.

- 18h30

En début de soirée, le Tiki Vinyl Store accueillera le groupe lyonnais Trumpets of Consciousness qui jouera une musique pop, influencée par Brian Wilson, The Band, Big Star ou encore les Beatles. Un premier album qui promet un voyage coloré.

- 19h à 04h

Le Ninkansi Kafé Gerland propose une soirée gratuite, Wrecks on. Quatre DJs (Spicco, Wone2, Dj Malfunkt, DJ B Kill) mixeront avec des vinyls.

- 20 heures

Au Périscope, une session Die Pod Die est organisée. Le principe, écouter des albums avec du matériel de qualité. Une discussion entre les invités et le public, autour de deux albums d’une même thématique, est également prévue. Gratuit.

- 20h30

Le groupe Get Well Soon jouera quelques morceaux dédiés à l’amour dans un univers pop, parfois proche du rock et de certaines sonorités des années 80. Le concert aura lieu à l’épicerie moderne, à Feyzin. Entrée : 11/13/15 €.

- 21 heures

Au Kraspek Myzik, le Hystery Call soufflera ses 20 bougies. Accompagné de nombreux musiciens, le groupe proposera un concert gratuit aux rythmes Garage-Psycho-Surf et Rock’n’roll.

- 21 heures

Au Café-concert Troskon résonneront des rythmes de blues et de rock psyché, joués par deux groupes, The Wild Sons et The Navajos.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
Faire défiler vers le haut