Véronique Déchamps, la maire de La Mulatière, est l’invitée de l’émission 6 minutes chrono, sur la plateau de Lyon Capitale.

(Vidéo) Le téléphérique ? "un pylône de 50 mètres, c'est comme les Blockhaus du mur de l'Atlantique, c'est indestructible", peste la maire de La Mulatière

Véronique Déchamps, la maire de La Mulatière, est l'invitée de l'émission 6 minutes chrono sur Lyon Capitale. Elle revient sur le projet tant discuté de téléphérique qui pourrait survoler La Mulatière. Elle est largement opposée. La ville de La Mulatière va organiser un référendum fin novembre pour que les Mulatins s'expriment.

Le projet de transport par câble, qui relierait Francheville à Lyon en survolant Sainte-Foy-lès-Lyon et La Mulatière, fait débat dans l'ouest lyonnais dans l'ouest lyonnais depuis son annonce par le Sytral en décembre 2020. A partir du 15 novembre 2021 - et pour trois mois, une concertation a lieu sur ce projet. Les mairies de Sainte-Foy-lès-Lyon et La Mulatière, largement opposées au projet, organisent un référendum le dimanche 28 novembre dans leurs communes.


"A La Mulatière, on a quand même déjà donné avec le passage de l'autoroute dans les années 60 qui a complètement déstructuré la commune"

Véronique Déchamps, la maire de La Mulatière


Invitée de l'émission 6 minutes chrono sur Lyon Capitale, Véronique Déchamps, la maire de La Mulatière, est opposée à tout survol de sa commune par un transport par câble. "Les habitants du Roule (un quartier populaire de La Mulatière), ou d'ailleurs à la Mulatière, ils tiennent énormément à leur cadre de vie. Si ils choisissent d'habiter là, c'est parce qu'ils accordent beaucoup d'importance à leur cadre de vie. Le projet serait de mettre une station dans un bel espace, de complétement dénaturer cet espace qui est beaucoup utilisé par des enfants et des familles [...] Ce téléphérique, il va passer entre des immeubles et être visible depuis un grand nombre d'habitations. Personne n'en veut de ça", explique Véronique Déchamps dans 6 minutes chrono.

La maire de La Mulatière poursuit : "A La Mulatière, on a quand même déjà donné avec le passage de l'autoroute dans les années 60 qui a complètement déstructuré la commune. On en est pas encore remis 60 ans après, on n'a toujours pas retrouvé de centre-ville. C'est irréversible ce genre d'équipement. Même si un jour l'autoroute devient un boulevard urbain, elle sera encore là... Un pylône de 50 mètres (de haut), ce sont des m3 de béton, ça va nous faire comme les Blockhaus du mur de l'Atlantique, ce sera indestructible, 80 ans après, ils sont encore là".


"Augmenter la régularité et la fréquence des bus, ça répondrait vraiment aux besoins de la population"

Véronique Déchamps, maire de La Mulatière


Comme son homologue de Sainte-Foy-lès-Lyon, Véronique Sarselli, la maire de la Mulatière a décidé d'organiser un référendum le dimanche 28 novembre pour demander son avis à sa population. "C'est pour objectiver tout ce que je ressens, toutes les discussions que j'ai pu avoir avec les habitants et les associations, et que ce soit enfin pris en compte par le Sytral", explique Véronique Déchamps.

Mais quelles solutions, alors, pour améliorer les déplacement à la Mulatière ? "Améliorer le réseau de bus, ce serait la 1ère chose à faire. Augmenter la régularité et la fréquence des bus, ça répondrait vraiment aux besoins de la population", conclut la maire de la commune dans 6 minutes chrono sur Lyon Capitale.

--

POUR ALLER PLUS LOIN

- 6 minutes chrono avec Michel Rantonnet, le maire de Francheville : (Vidéo) Le "oui, mais..." du maire de Francheville, favorable au projet de téléphérique (à retrouver ICI)

- 6 minutes chrono avec Christophe Quiniou, le maire de Meyzieu : (Vidéo) Le maire de Meyzieu défend la prolongation du métro A et ouvre la porte à un téléphérique... à Meyzieu ( à retrouver ICI)

- Téléphérique entre Francheville et Lyon : le projet, les tracés, la concertation... Tour d'horizon avec une dizaine d'élus locaux

- Reportage : on a visité le téléphérique de Toulouse… et il est incomparable avec le projet à Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut