@Frédérique PLAS /CNRS Photothèque

Une Lyonnaise lauréate de la prestigieuse médaille de l'innovation du CNRS

Ils sont seulement trois cette année en France à recevoir la glorieuse distinction. Parmi les lauréats, Valérie Castellani, chercheuse en biologie à Lyon, qui se verra honorer le 10 octobre prochain.

"La médaille de l'innovation honore des chercheurs ou ingénieurs dont les recherches exceptionnelles ont conduit à une innovation marquante sur le plan technologique, thérapeutique ou social, valorisant la recherche scientifique française."
C'est en ces termes élogieux que le CNRS, classé au 8e rang des organismes publics de recherche les plus innovants du monde (Thomson Reuters), détaille la médaille de l'innovation qu'il remet, depuis 2011, à ses membres qui ont le plus contribué à son rayonnement et à l'avancée de la recherche.

Cette année, parmi les trois lauréats distingués en France, une chercheuse lyonnaise se détache. Valérie Castellani est spécialiste en biologie du développement à l'Institut NeuroMyoGène ( CNRS/INSERM/ Université Claude Bernard Lyon 1). "Son parcours, assure le CNRS, témoigne de l'importance de la recherche fondamentale pour le développement de véritables innovations de rupture."

Modèle d'étude du cancer

Valérie Castellani conduit des recherches fondamentales axées sur la compréhension des mécanismes cellulaires et moléculaires qui sous-tendent la génération des neurones dans l’embryon, leur migration et la mise en place de leurs connexions nerveuses via le guidage axonal, explique le CNRS. Dit autrement, elle cherche à comprendre le rôle des signaux environnementaux dans la construction du système nerveux, dans un contexte physiologique ou pathologique. Transférés à la problématique des cancers pédiatriques, les travaux de la biologiste lyonnaise ont conduit à la conception d'une technologie brevetée (et désormais exploitée par la start-up Oncofactory qu'elle a fondée) qui permet de développer une médecine personnalisée en prédisant la réponse tumorale. "Un véritable progrès pour la médecine personnalisée : une innovation permettant la reproduction fidèle, dans un embryon d’oiseau, de l’évolution de cellules tumorales prélevées chez des patients." expose le CNRS.

"Rien ne permettait de prédire que je deviendrais un jour scientifique, raconte Valérie Castellani. Pour autant, la curiosité et le goût de l’exploration m’animent depuis toujours. C’est également d’une démarche exploratoire qu’est né ce modèle d’étude du cancer dont la puissance ne cesse de m’enthousiasmer. Amener une technologie vers une application rapidement utile pour la société des Hommes est une expérience incroyable."
La médaille de l'innovation lui sera remis, le 10 octobre prochain, à Paris, à l'issue de la clôture de l'événement CNRSxStartup.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut